Relation entre les réactions gastriques indésirables et le moment de l’administration de l’aspirine entérosoluble

Objectif : Cette étude visait à élucider l’association entre les effets gastriques indésirables de l’aspirine à enrobage entérique et le moment de son administration.

Méthodes : La population étudiée comprenait 572 patients (tranche d’âge 45-84 ans) admis à l’hôpital Huaiyin entre août 2012 et octobre 2014. Les patients ont reçu un comprimé d’aspirine à enrobage entérique de 100 mg une fois par jour : avant un repas (30 min avant un repas), pendant un repas, après un repas (30 min après un repas) ou avant de dormir, et tous les patients ont été suivis pendant 6 à 9 mois pour observer les réactions gastriques indésirables et autres effets secondaires. Une gastroscopie a été réalisée si l’état du patient l’indiquait, après avoir obtenu le consentement du patient. En outre, des tests de libération d’un comprimé d’aspirine à enrobage entérique ont été réalisés en utilisant la méthode de chromatographie.

Résultats : Les comprimés d’aspirine à enrobage entérique ont été libérés complètement, avec un taux de libération de >99 % sous 20-120 min à pH > 5,5. En outre, le nombre de patients présentant des réactions gastriques indésirables récurrentes était significativement plus faible dans les groupes avant le repas et avant le sommeil que celui observé dans les groupes pendant le repas et après le repas (p < 0,05). Aucune différence significative entre les groupes n’a été observée en ce qui concerne les dommages aux autres organes. De même, le nombre de patients présentant des lésions gastriques était significativement plus faible dans les groupes avant le repas et avant le sommeil que celui observé dans les groupes pendant le repas et après le repas (p < 0,05).

Conclusions : Le moment optimal pour l’administration quotidienne unique de comprimés d’aspirine entérosoluble à faible dose était avant un repas ou avant le sommeil en raison de l’augmentation du pH pendant et après les repas.