Processus d’expulsion au Colorado

Le CDC a publié un arrêt des expulsions jusqu’au 31 mars pour les locataires admissibles. Cliquez ici
INFO RAPIDE

Étapes du processus d’expulsion au Colorado :

  1. Un avis est affiché pour corriger le problème/le déménagement.
  2. Si le problème n’est pas corrigé et que le locataire reste, la plainte est déposée et signifiée.
  3. L’audience est tenue et le jugement émis.
  4. Si elle est accordée, le bref de restitution est affiché.
  5. La possession des biens est rendue au propriétaire.

Timeline. L’expulsion d’un locataire au Colorado peut prendre environ 2 semaines à 4 mois, selon que l’expulsion est pour une activité illégale ou un autre type d’expulsion. Si le locataire dépose une réponse auprès du tribunal, le processus pourrait prendre plus de temps (en savoir plus).

Vous trouverez ci-dessous les différentes étapes du processus d’expulsion au Colorado.

Etape 1 : l’avis est affiché

Les propriétaires au Colorado peuvent commencer le processus d’expulsion pour plusieurs raisons, notamment :

  1. Non-paiement du loyer – Une fois que le loyer est en retard, un avis doit être signifié donnant au locataire la possibilité de payer le loyer afin d’éviter l’expulsion.
  2. Violation des conditions du bail / contrat de location – Si un locataire viole une disposition d’un bail écrit / contrat de location, le propriétaire doit donner au locataire l’occasion de corriger le problème avant d’aller de l’avant avec le processus d’expulsion.
  3. Pas de bail / fin de la durée du bail (locataire à volonté) – S’il n’y a pas de bail ou si la durée du bail a pris fin, le propriétaire n’a pas besoin de raison supplémentaire pour mettre fin à la location tant qu’un avis approprié est donné.
  4. Activité illégale – Si un locataire ou tout autre occupant de l’unité locative est engagé dans une activité illégale, un avis doit être signifié avant que le propriétaire puisse expulser le locataire.
NOTES
  • Expulsions de représailles. Il est illégal pour un propriétaire d’expulser un locataire pour s’être plaint au propriétaire ou à l’agence locale ou gouvernementale appropriée concernant la propriété. Il est également illégal pour un propriétaire d’expulser un locataire pour avoir rejoint, soutenu ou organisé une organisation ou un syndicat de locataires.
  • Expulsion d’un squatter. Si la personne qui occupe la propriété n’a pas eu la permission du propriétaire lors de son emménagement initial, n’a pas de bail (ou d’accord verbal) et n’a pas d’antécédents de paiement de loyer, alors les propriétaires du Colorado peuvent obtenir une ordonnance du tribunal pour expulser le squatter sans passer par le processus complet d’expulsion (en savoir plus).

Chaque motif possible d’expulsion a ses propres règles sur la façon dont le processus commence.

Processus d’expulsion pour non-paiement du loyer

Un propriétaire est autorisé à expulser un locataire qui ne paie pas son loyer à temps.

Selon la loi du Colorado, le loyer est considéré comme en retard le jour suivant son échéance ; les délais de grâce (s’il y en a) sont abordés dans le bail/contrat de location.

Une fois que le loyer est en retard, la quantité de préavis que les propriétaires doivent fournir dépend du type de location.

Pour les locataires de biens locatifs « exemptés » (lorsque le propriétaire possède cinq biens locatifs ou moins), le propriétaire doit fournir un avis de paiement de 5 jours si le propriétaire veut déposer une action en expulsion auprès du tribunal. Cet avis donne au locataire la possibilité de payer le montant en souffrance en totalité dans les 5 jours afin d’éviter l’expulsion.

Pour les locataires qui ont reçu un logement locatif de leur employeur, les propriétaires sont seulement tenus de fournir un avis de paiement de 3 jours, donnant au locataire 3 jours pour payer le montant du loyer dû afin d’éviter l’expulsion.

Pour toutes les autres locations résidentielles, les propriétaires doivent fournir aux locataires un avis de paiement de 10 jours, donnant au locataire 10 jours pour payer le montant du loyer en souffrance afin d’éviter l’expulsion.

Si le locataire ne paie pas le loyer dû à la fin de la période d’avis et reste sur la propriété, le propriétaire peut procéder au processus d’expulsion.

Processus d’expulsion pour violation des termes du bail / contrat de location

Un locataire peut être expulsé au Colorado s’il ne respecte pas ses responsabilités selon les termes d’un bail / contrat de location écrit.

Les propriétaires du Colorado sont tenus de permettre aux locataires de corriger une violation du bail dans ces cas, mais la quantité de préavis qu’ils doivent fournir dépend du type de location.

Pour les locataires de propriétés locatives « exemptées » (lorsque le propriétaire a cinq propriétés locatives ou moins), le propriétaire doit fournir un avis de 5 jours pour se conformer, donnant aux locataires 5 jours pour corriger le problème afin d’éviter l’expulsion.

Pour les locataires qui ont reçu un logement locatif de leur employeur, les propriétaires ne sont tenus de fournir qu’un avis de conformité de 3 jours, donnant aux locataires 3 jours pour corriger le problème afin d’éviter l’expulsion.

Pour toutes les autres locations résidentielles, les propriétaires doivent fournir aux locataires un avis de conformité de 10 jours, donnant aux locataires 10 jours pour corriger le problème afin d’éviter l’expulsion.

Des violations de bail typiques dans cette catégorie pourraient inclure des choses comme endommager la propriété locative, avoir trop de personnes résidant dans l’unité de location, et avoir un animal de compagnie quand il y a une politique d’interdiction d’animaux.

Notez que les activités illégales ne sont pas incluses dans cette catégorie.

Si le locataire ne parvient pas à corriger le problème dans le délai imparti/reste sur la propriété après l’expiration de la période de préavis, le propriétaire peut procéder au processus d’expulsion.

Processus d’expulsion pour absence de bail / fin de bail

Dans l’État du Colorado, si les locataires  » tiennent le coup « , ou restent dans l’unité de location après l’expiration de la durée de location, alors le propriétaire doit donner un préavis aux locataires avant de les expulser. Cela peut inclure les locataires sans bail écrit et les locataires à la semaine et au mois.

Souvent, ce type d’expulsion s’applique aux locataires qui sont à la fin de leur bail et le propriétaire ne veut pas le renouveler.

Le temps requis dans l’avis dépend de la durée de la location.

  • Moins d’une semaine – Pour les locations de moins d’une semaine, les propriétaires doivent fournir un avis de départ d’un jour.
  • À volonté et d’une semaine à un mois – Pour tous les locataires à volonté et toute location de plus d’une semaine mais de moins d’un mois, les propriétaires doivent fournir un avis de départ de 3 jours.
  • Un à six mois – Pour les locations de plus d’un mois, mais de moins de six mois, les propriétaires doivent fournir un avis de départ de 21 jours.
  • Six mois à un an – Si les locataires ont vécu dans l’unité locative pendant au moins six mois, mais moins d’un an, les propriétaires sont tenus de fournir un avis de démission de 28 jours.
  • Un an ou plus – Pour les locations qui durent un an ou plus, les propriétaires doivent fournir aux locataires un avis de démission de 91 jours.

Si le locataire reste sur la propriété après l’expiration de la période de préavis, le propriétaire peut procéder au processus d’expulsion.

Processus d’expulsion pour activité illégale

Les locataires d’une unité locative qui sont impliqués dans une activité illégale doivent recevoir un préavis écrit de 3 jours avant que le propriétaire puisse procéder à une action d’expulsion. En vertu de la loi du Colorado, ces activités sont considérées comme des violations « substantielles » d’un contrat de location/bail.

Au Colorado, les activités illégales comprennent :

  • Les délits violents
  • Les délits liés à la drogue
  • Les actes criminels qui entraînent une peine de 180-.jours (ou plus) de pénalité ET sont des nuisances publiques en vertu de la loi étatique/locale
  • Les dommages physiques à un autre locataire/locateur
  • Dommages à la propriété d’un autre locataire/locateur

Les locataires n’ont pas la possibilité de corriger une violation « substantielle », et doivent déménager.

Si le locataire reste sur la propriété après l’expiration de la période de préavis, le propriétaire peut procéder au processus d’expulsion.

Etape 2 : la plainte est déposée et signifiée

Comme prochaine étape du processus d’expulsion, les propriétaires du Colorado doivent déposer une plainte dans le tribunal de comté approprié.

Dans l’État du Colorado, cela coûte entre 85 et 135 dollars de frais de dépôt, selon qu’il y a un montant pour le loyer/les dommages réclamé par le propriétaire, et le montant de la réclamation.

L’assignation et la plainte doivent être signifiées au locataire par toute personne âgée de plus de 18 ans qui ne fait pas partie de l’affaire au moins 7 jours avant l’audience d’expulsion par l’une des méthodes suivantes :

  1. Donner une copie au locataire en personne
  2. Laisser une copie au membre de la famille du locataire âgé de plus de 18 ans
  3. Laisser une copie au superviseur, secrétaire, assistant administratif, comptable, l’agent de gestion ou le représentant des RH
  4. Afficher une copie dans un endroit bien en vue de la propriété locative ET envoyer une copie au locataire par courrier de première classe

7 jours. L’assignation et la plainte doivent être signifiées au locataire au moins 7 jours avant l’audience d’expulsion.

Étape 3 : Audience au tribunal et jugement

L’audience d’expulsion aura lieu 7 à 14 jours après la date à laquelle l’assignation a été délivrée par le tribunal.

Le locataire peut déposer une réponse écrite à la plainte avant l’audience d’expulsion, mais ce n’est pas une obligation pour assister à l’audience et s’opposer à (ou contester) l’expulsion.

Cependant, si le locataire ne fournit pas au tribunal une réponse écrite lors de l’audience, le tribunal peut statuer en faveur du propriétaire, même si le locataire se présente en personne à l’audience d’expulsion.

Si le locataire ne se présente pas à l’audience, celle-ci ne sera pas poursuivie et le juge rendra une décision sur l’expulsion le jour même.

Si le défendeur dépose une réponse écrite auprès du tribunal (soit lors de l’audience, soit avant), une deuxième audience sera fixée pour déterminer si le locataire sera autorisé à rester dans le logement locatif/déterminer le montant d’argent dû au propriétaire.

Si le juge se prononce en faveur du propriétaire lors de l’audience initiale ou d’une audience de suivi, une ordonnance de restitution sera délivrée et le processus d’expulsion se poursuivra.

7-14 jours. L’audience initiale aura lieu 7 à 14 jours après la date d’émission de l’assignation ; si le locataire dépose une réponse, une audience de suivi aura lieu, ce qui ajoutera plus de temps au processus.

Étape 4 : le bref de restitution est émis

Le bref de restitution est le dernier avis du locataire de quitter le logement locatif, et lui donne l’occasion de retirer ses biens avant que le shérif ne retourne à la propriété pour expulser le locataire par la force.

Le bref doit être délivré au moins 48 heures après que le jugement est entré en faveur du propriétaire.

Si le locataire reste dans l’unité de location après la délivrance du bref, la possession de l’unité de location sera rendue de force au propriétaire.

48 heures. L’ordonnance de restitution ne peut pas être délivrée avant 48 heures après que le tribunal ait rendu une ordonnance en faveur du propriétaire.

Etape 5 : la possession des biens est rendue

L’ordonnance de restitution peut être exécutée par un shérif, un shérif adjoint ou un shérif adjoint.

Les lois du Colorado ne précisent pas le délai dont dispose le service du shérif pour exécuter un avis d’expulsion une fois qu’il a été reçu. Au lieu de cela, il incombe au propriétaire de fixer un moment pour l’expulsion avec le département du shérif.

Quelques heures à quelques jours, selon la rapidité avec laquelle le propriétaire est en mesure de fixer l’expulsion avec le bureau du shérif.

Temps du processus d’expulsion au Colorado

Vous trouverez ci-dessous un résumé des aspects hors du contrôle du propriétaire qui dictent le temps nécessaire pour expulser un locataire au Colorado. Cela dit, ces estimations peuvent varier considérablement, et certaines périodes peuvent ne pas inclure les week-ends ou les jours fériés.

  1. Période de préavis initiale – entre 1 et 91 jours, selon le type de préavis et le motif de l’expulsion.
  2. Délivrance/signification de l’assignation et de la plainte – au moins 7 jours avant l’audience.
  3. Audition du tribunal et décision sur l’expulsion – 7 à 14 jours après la date de délivrance de l’assignation ; plus longtemps si le locataire dépose une réponse.
  4. Délivrance d’un mandat de restitution – 48 heures après que le jugement a été rendu en faveur du propriétaire.
  5. Retour de la possession – quelques heures à quelques jours, selon la rapidité avec laquelle le propriétaire peut programmer l’expulsion avec le bureau du shérif.

Diagramme du processus d’expulsion du Colorado

Pour toute question supplémentaire sur le processus d’expulsion au Colorado, veuillez vous référer à la législation officielle, Colorado Revised Statutes §§13-40-101 à 13-40-127, et aux règles de procédure civile du Colorado, règle 4, pour plus d’informations.