Os cortical

L’enveloppe extérieure de l’os compact est appelée os cortical ou cortex. Elle est formée par l’os compact qui est l’une des deux formes macroscopiques de l’os, l’autre étant l’os spongieux.

Sur cette page:

Anatomie générale

L’os cortical contient des systèmes haversiens (ostéons) qui contiennent un canal haversien central entouré de tissu osseux selon un schéma lamellaire concentrique. Les canaux haversiens contiennent des vaisseaux qui alimentent en sang les éléments cellulaires de l’ostéon (par exemple, les ostéoblastes, les ostéocytes et les ostéoclastes).

Deux couches fibrovasculaires entourent l’os cortical qui contient des cellules qui restent ostéogéniques. La couche la plus externe (entre la surface externe de l’os et les tissus mous) est le périoste et la couche la plus interne (entre l’os compact et l’espace médullaire contenant les spongioses) est l’endoste 1.

L’épaisseur de la corticale provient du dépôt sous-périosté de l’os. Chez l’enfant, la couche périostée adhère de manière lâche à la corticale. Le périoste devient plus épais, vasculaire et actif avec l’âge et l’augmentation de l’activité.

Le périoste entoure le cortex à l’exception des parties qui sont intra-articulaires, recouvertes de cartilage, ou recouvertes de membrane synoviale. La couche périostée est intime avec les tendons et les ligaments de connexion à des sites appelés enthèses (voir enthésopathie) via les fibres de Sharpey. La couche périostée contient des neurones sensoriels afférents qui se compriment facilement par des stimuli mécaniques à seuil relativement bas 2.

L’os cortical est le tissu le plus dense, et représente 80 % de la masse squelettique totale chez les adultes en bonne santé 4.

Caractéristiques radiographiques

Radiographie plane

L’os cortical apparaît radio-opaque (blanc) sur les radiographies comme la couche la plus externe de l’os. Il est mieux visualisé dans les os longs. Le périoste n’est pas bien visualisé sur les radiographies en l’absence de pathologie sous-jacente (voir réaction périostée). L’endoste apparaît à l’interface entre l’os cortical et la cavité médullaire dans les os longs et, en cas de pathologie, peut apparaître festonné (voir festonnage endostéal).

DEXA

L’épaisseur corticale est mesurée par absorptiométrie à rayons X à double énergie (DEXA) 3 à différents endroits (par ex.par exemple, la colonne lombaire, le col du fémur, le radius distal) pour déterminer la densité osseuse et évaluer l’insuffisance osseuse.

CT

L’os cortical apparaît radio-opaque (blanc) sur la tomographie par ordinateur. Les fractures sont plus facilement identifiées sur la CT que sur les radiographies.

IRM

La couche la plus externe du cortex contient peu de protons mobiles. Il en résulte un faible signal (noir) sur toutes les séquences d’impulsions, à l’exception de celles avec ultrashort-TE 4. Le périoste n’est normalement pas visible en RM, mais les réactions périostées peuvent être détectées plus tôt qu’avec les radiographies.

Les lignes de fracture, y compris les fractures de stress, apparaissent hyperintenses sur les images pondérées en T2 à l’intérieur du cortex.

  • Cicatrisation de la fracture
  • ostéoporose
  • ostéopétrose
  • Lésions osseuses corticales
  • Épaississement cortical elliptique localisé
  • Ostéome ostéoïde
  • Ostéomyélite chronique
  • Fracture de stress
  • . fracture
  • défaut localisé du cortex externe
    • desmoïde périostée
    • fibromatose
    • dysplasie ostéofibreuse
    • adamantinome
    • dysplasie fibreuse
    • sarcome d’Ewing
    • .

    • métastase (notamment d’un cancer primitif du poumon)
    • Tophus gouteux
    • ostéomyélite sous-périostée
    • hématome sous-périostée
    • fracture d’avulsion
  • Lésions juxtacorticales
  • .

  • ostéophytose
  • enthésopathie
  • ostéome
  • ostéochondrome
  • sarcome périosté
  • sarcome parostéal
  • prolifération ostéochondromateuse parostéale de Bizarre (BPOP)
  • éperons (congénitaux ou posttraumatique)