Liste des affiliés du Wu-Tang Clan

NasEdit

En 1995, le rappeur new-yorkais Nas est devenu le premier artiste sans lien préalable avec le Wu-Tang à figurer sur un album du Wu-Tang – à savoir, Only Built 4 Cuban Linx…. de Raekwon. Après cette apparition, Nas et Raekwon ont commencé à collaborer plus souvent, apparaissant fréquemment sur les mêmes chansons. La même année, Nas et Raekwon apparaissent sur The Infamous de Mobb Deep, sur le titre « Eye For An Eye » ; en 1998, ils apparaissent sur le single de Fat Joe « John Blaze », aux côtés de Big Pun et Jadakiss. À la même époque, Nas et Method Man ont joué dans le film Belly et ont collaboré à sa bande-son. Nas a ensuite participé à l’album The W du Wu-Tang Clan, sur la chanson « Let My Niggas Live », avec Raekwon et Inspectah Deck. En 2009, avant la sortie de son album Only Built 4 Cuban Linx…. Pt. II, Raekwon a déclaré que Nas devait figurer sur la chanson « Broken Safety » avec Jadakiss, mais que Nas n’a jamais pu trouver le temps d’enregistrer. Cependant, Nas a pu apparaître sur le cinquième album solo de Raekwon intitulé Shaolin vs. Wu-Tang sur la chanson « Rich and Black » bien que son couplet soit issu d’une ancienne mixtape de 2001.

Mobb DeepEdit

En 1995, la même année que la sortie du premier album de Raekwon, le rappeur du Wu-Tang apparaît sur le séminal The Infamous de Mobb Deep ; outre  » Eye For An Eye « , lui et Ghostface Killah apparaissent sur le morceau  » Right Back At You « . Un an plus tard, Method Man et Raekwon font des apparitions sur des morceaux séparés de l’album suivant du duo, Hell on Earth. En 1997, Prodigy, membre de Mobb Deep, et Method Man ont collaboré à la bande originale de Bulworth, sur le morceau « Bulworth » produit par DJ Muggs, avec KRS-One et Kam. En 1998, Prodigy a participé à « The Game », un morceau de Soul Survivor, le premier album solo de Pete Rock, toujours aux côtés de Ghostface Killah et Raekwon. La même année, Prodigy fait une apparition sur le premier album de Big Pun, Capital Punishment, sur la chanson  » Tres Leches (Triboro Trilogy) « , avec également Inspectah Deck ainsi que produite par RZA.

En 1998 également, Mobb Deep apparaît sur le deuxième album de Method Man, Tical 2000 : Judgement Day, sur la chanson « Play IV Keeps », qui a été produite par Havoc, producteur de Mobb Deep. En 1999, Prodigy, Inspectah Deck et U-God apparaissent sur le single de Blondie, « No Exit », ainsi que Raekwon sur le troisième album du duo, Murda Muzik. Havoc est ensuite apparu sur l’album de Raekwon de 2003, The Lex Diamond Story, sur la chanson « King of Kings », et en 2006, il a produit la chanson « Somebody Done Fucked Up Now » pour l’album de Method Man, 4:21… The Day After tandis que Prodigy et Ghostface collaborent sur la chanson « Trials of Life » pour DJ Green Lantern. Plus récemment, Havoc a collaboré avec le Wu sur le single posthume de J. Dilla « 24K Rap » aux côtés de Raekwon, et sur « Evil Deeds » de l’album compilation du Wu-Tang Clan, Chamber Music. Raekwon a également sorti en 2009 une chanson avec Mobb Deep intitulée « Road to Riches ». Havoc a également fait une apparition en tant que producteur et rappeur sur la chanson « Your World, My World » qui était une piste iTunes bonus du cinquième album studio de Raekwon, Shaolin vs. Wu-Tang.

La L.O.X.Edit

Jadakiss, qui fait partie du groupe basé à New York, le L.O.X., a collaboré pour la première fois avec un membre du Wu-Tang Clan en 1998 sur le single « John Blaze » avec Raekwon. Bien que cette collaboration ait conduit à des associations avec Nas et Fat Joe, le groupe de Jada a commencé à collaborer avec le Wu-Tang sur une base plus régulière. Sheek Louch, membre de L.O.X., a collaboré avec Method Man et Redman sur Ryde or Die Vol. 2 en 2001, sur le titre « Two Tears in a Bucket ». Il apparaît également sur le troisième album de Raekwon, The Lex Diamond Story, en 2003 ; en 2004, Jadakiss apparaît sur « Run », le single produit par RZA de l’album The Pretty Toney de Ghostface Killah, qui contient également la chanson « Metal Lungies », une collaboration avec les deux autres membres de L.O.X., Styles P et Sheek Louch. L’année suivante, Ghostface apparaît sur l’album de Louch, After Taxes. En 2006, Sheek fait une apparition sur Fishscale de Ghostface, et Raekwon apparaît aux côtés de Jadakiss et d’autres sur l’album Hi-Teknology 2 : The Chip de Hi-Tek, sur la chanson « Where It Started At ». Ghostface Killah est apparu sur l’album de 2007 du membre de L.O.X. Styles P, Super Gangster (Extraordinary Gentleman), et Styles devait apparaître sur le Big Doe Rehab de Ghostface, ayant enregistré une version de la chanson « Tony Sigel A.K.A. Barrel Brothers » avec Styles.

En 2009, Jadakiss a fait participer Raekwon et Ghostface Killah à son album The Last Kiss, sur le single  » Cartel Gathering « , et Raekwon a fait participer Jadakiss et Styles P à son album Only Built 4 Cuban Linx II ; Sheek Louch et le nouvel ajout de D-Block, Bully, sont également apparus sur l’album de Method Man, Ghostface Killah et Raekwon, Wu-Massacre. Inspectah Deck a également déclaré qu’il avait l’intention de demander à Jadakiss d’apparaître sur son prochain et dernier album, The Rebellion. En outre, Ghostface et Sheek Louch ont annoncé un album de collaboration intitulé Wu-Block. Un effort commun sorti en 2012, l’album est un son orienté rue full-out collabo entre les groupes D-Block et Wu.

RedmanEdit

Method Man et Redman, le protégé d’EPMD, ont été signés en tant qu’artistes solo sur Def Jam Records en 1994 ; leur première collaboration enregistrée a été  » Double Deuces « , une publicité enregistrée pour la liqueur de malt St. Ides. Ils ont également participé à « Got My Mind Made Up », une chanson de 2Pac parue sur son album All Eyez on Me. Avec une chimie basée sur des rimes similaires et un humour de stoner, leur collaboration a conduit à un single à succès, « How High ». Method Man et Redman ont ensuite réalisé deux albums en duo : Blackout ! et Blackout 2, avec RZA et Mathematics pour la production des deux projets. Le partenariat réussi de Redman et Method a conduit à un film de studio majeur (« How High »), et à une sitcom de courte durée (« Method & Red »). Method Man et Redman ont fréquemment figuré ensemble sur les chansons d’autres rappeurs, comme le single « 4, 3, 2, 1 » de LL Cool J en 1997. Bien que plus connu pour son partenariat avec Method Man, Redman a collaboré avec le reste du clan à plusieurs reprises. Redman a participé au titre « Redbull » de l’album The W du Wu-Tang Clan en 2000, et au titre « Troublemakers » de l’album Apollo Kids de Ghostface Killah en 2010. Redman a fait des tournées avec Ghostface Killah et Raekwon, et a été amené sur scène par l’ensemble du Wu-Tang Clan en tant qu’invité surprise lors de leurs sets aux festivals de musique Coachella et Bonnaroo de Coachella.

En raison de sa visibilité constante à côté de Method Man, et de sa tendance à porter des vêtements liés au Wu-Tang sur scène, certains fans ont confondu Redman pour être plus qu’un simple affilié du Wu-Tang Clan. Redman a lui-même suscité des spéculations lorsqu’une citation qu’il a donnée à XXL a fait les gros titres en 2010 : « Je suis le dernier membre du Wu Tang, comme Method Man, il fait partie de Def Squad. Meth a fait partie de Def Squad avant que je sois membre. J’étais comme un membre. Mais j’étais affilié et je n’étais pas inscrit, mais je suis définitivement – ils ont eu mon numéro. Le numéro 11 et je suis officiellement un membre du Wu Tang. » Lorsqu’on lui a demandé de répondre, RZA a minimisé cette notion, déclarant que même si Redman était comme une famille du Wu-Tang, il est plutôt « comme un cousin germain ».

AZEdit

AZ a commencé sa carrière en tant qu’affilié de Nas. Le rappeur de Brooklyn enregistre pour la première fois avec le Wu en 1996, lorsque Raekwon le rejoint pour un remix produit par RZA de son premier single, « Doe or Die ». En 1998, le rappeur s’est de nouveau associé à RZA pour l’album Pieces of a Man, et en 2005, il a fait appel à Raekwon et Ghostface Killah pour son album AWOL. En 2009, AZ figure sur l’album de compilation Chamber Music du Wu-Tang, et apparaît à nouveau aux côtés de Raekwon et Ghostface en 2010 sur l’album More Than Just a DJ de DJ Kay Slay. En 2011, AZ apparaît sur la chanson titre de Wu-Tang’s Legendary Weapons aux côtés de Ghostface Killah et M.O.P. De plus, en 2013, il apparaît sur le remix du titre « ’86 » de Raekwon sur l’album compilation Lost Jewlry. En 2014, AZ a fait sa plus grande collaboration avec un membre du Wu-Tang à ce jour, apparaissant sur cinq morceaux de l’album conceptuel 36 Seasons de Ghostface. AZ a joué un rôle majeur dans la narration de l’album en tant que partenaire de crime du passé du personnage de Ghostface qui a été libéré de prison après neuf ans.

Busta RhymesEdit

Le rappeur new-yorkais Busta Rhymes a collaboré pour la première fois avec le Wu-Tang Clan lorsque lui et Method Man sont apparus ensemble sur le remix de 1995 du single de Boyz II Men « Vibin' ». En 1996, il a sorti un remix de son single « Woo-Hah !!! (Got You All In Check) » avec Ol’ Dirty Bastard, et a participé à la bande originale de Space Jam avec Method Man. En 2000, Ghostface Killah et Raekwon apparaissent sur l’album Anarchy de Busta, sur la chanson « The Heist », et Busta apparaît avec Raekwon sur l’album solo d’Easy Mo Bee, Odyssey 2000 : Now or Never, et a participé à The W sur la chanson « The Monument ». Busta a ensuite contribué à l’album de Method Man, Tical 0 : The Prequel. En tant que producteur exécutif, Busta a aidé Raekwon à créer Cuban Linx II et a fourni au rappeur un lien avec Dr Dre. Raekwon est apparu sur l’album The Big Bang de Busta en 2006, sur la chanson « Goldmine » produite par Dr. Dre/Erick Sermon, et Busta est apparu à son tour sur la chanson « About Me » produite par Dr. Dre sur l’album Only Built 4 Cuban Linx II de 2009. En outre, Busta est apparu plus tard sur l’album 2010 de Capone-N-Noreaga, The War Report 2 : Report the War, leur premier sur le label de Raekwon, IceH20 Records, sur la chanson « The Oath », qui comprend également Raekwon. Busta apparaît également sur l’album Apollo Kids de Ghostface Killah plus tard dans l’année, et apparaît en 2011 sur le cinquième album solo de Raekwon, Shaolin vs. Wu-Tang. Sur l’album Extinction Level Event 2 : The Wrath of God de Busta en 2020, la chanson Slow Flow est une collaboration avec Ol’ Dirty Bastard.

Kool G RapEdit

Kool G Rap commence à apparaître avec le Wu-Tang à partir de 1999, sur le single « Cakes », produit par et avec RZA pour la bande originale de Ghost Dog : The Way of the Samurai. Il a toujours été tenu en haute estime par les membres du Clan, en particulier RZA, Ghost et Rae. En 2003, G Rap apparaît sur l’album The Movement d’Inspectah Deck, puis sur l’album conjoint de Ghostface Killah et Trife da God, Put it on the Line, et sur le EP Dope on the Table de Raekwon dans les années qui suivent. En 2009, il a participé à la bande originale d’Afro Samurai Resurrection de RZA et à Wu-Tang Chamber Music. En 2012, Kool G Rap figure aux côtés des membres du Wu-Tang Clan sur la bande originale du film L’homme aux poings de fer de RZA, sur le titre « Rivers of Blood ». En 2014, Kool G Rap est apparu sur trois morceaux de l’album conceptuel 36 Seasons de Ghostface.

MF DOOMEdit

Article principal : Ghostface Killah

Le rappeur/producteur underground MF DOOM a collaboré pour la première fois avec le Wu-Tang Clan en 2005, lorsqu’il est apparu avec RZA sur  » Biochemical Equation  » (que RZA a également produit), issu de l’album compilation Wu-Tang Meets the Indie Culture. Lorsque DOOM a soumis anonymement une beat tape pour Ghostface Killah, plusieurs de ses morceaux sont sortis pour les albums Fishscale et More Fish de Ghostface en 2006, notamment le morceau « 9 Milli Bros. », qui reprend le Wu-Tang Clan dans son intégralité. DOOM a également assuré la production de l’album Made in Brooklyn de Masta Killa en 2006. Une collaboration sur un album avec Ghostface Killah a fait l’objet de rumeurs pendant plusieurs années, et diverses chansons ont fuité qui auraient été enregistrées pour le projet, qui devait s’intituler soit Ghostface Meets Metalface, soit Swift & Changeable. Le projet n’a pas encore fait surface, mais en juillet 2009, Ghostface a déclaré avoir enregistré ses parties pour le disque et a dit qu’il attendait simplement que Doom termine les siennes. Depuis More Fish, plusieurs nouvelles collaborations entre les deux hommes ont vu le jour, notamment « Chinatown Wars » (extrait de la bande originale de Grand Theft Auto : Chinatown Wars), « Angeles », « The Mask », et les productions de J. Dilla « Sniper Elite » et « Murder Goons ». En outre, Raekwon a participé à l’album Born Like This de DOOM. Ghostface Killah et DOOM ont sorti le titre  » Victory Laps  » et au début de 2013 ; Ghostface a annoncé que l’album de collaboration Swift & Changeable est en bonne voie pour sortir d’ici la fin de l’année.

Easy Mo BeeEdit

Articles principaux : Words from the Genius et Ooh I Love You Rakeem

À la fin des années 1980, les futurs cofondateurs du Wu-Tang Clan, RZA et GZA, sont signés sous différents pseudonymes chez Cold Chillin’ Records, le label qui abrite notamment Big Daddy Kane et Kool G. Rap. Pendant leur mandat, le producteur Easy Mo Bee a fourni à RZA (sous le nom de Prince Rakeem) son premier tube,  » Ooh I Love You Rakeem « , et a produit une grande partie du premier album de GZA (sous le pseudonyme de The Genius), Words From the Genius. À peu près à cette époque, selon le manuel du Wu-Tang, RZA accrédite Easy Mo Bee pour l’avoir servi de mentor et lui avoir fourni du matériel pour qu’il puisse continuer à pratiquer le beatmaking.

En 1994, après s’être lié à Bad Boy Entertainment, Mo Bee commence à produire une bonne partie de Ready to Die, le premier album de The Notorious B.I.G.. Le seul rappeur présent sur l’album est Method Man, qui apparaît sur le morceau « The What », produit par Easy Mo Bee. En 1998, le producteur produit à nouveau pour RZA, sur la chanson « The End » de Ras Kass, et Raekwon, membre du Wu-Tang, apparaît sur l’album solo d’Easy, Odyssey 2000 : Now or Never aux côtés de Busta Rhymes sur la chanson « Let’s Make a Toast ». Sept ans plus tard, Mo Bee coproduit un titre aux côtés de RZA sur le cinquième album du groupe, 8 Diagrams. Le producteur du Wu-Element, True Master, a également crédité Easy Mo Bee de lui avoir enseigné certaines astuces de production, comme les techniques de caisse claire, de charleston et de changement de volume.

Pete RockEdit

Comme Easy Mo Bee, le producteur new-yorkais Pete Rock a d’abord commencé son association avec le Wu-Tang avant sa fondation officielle – en jouant le rôle de mentor auprès de RZA, alors sous le pseudonyme de Prince Rakeem. Dans le livre « The Wu-Tang Manual », RZA admet avoir effectivement volé du matériel au producteur à succès, empruntant et ne rendant jamais une MPC. Pete a produit pour la première fois pour le Wu-Tang lorsque ses membres Ghostface Killah, Raekwon, Inspectah Deck et Method Man ont fait des apparitions sur son album Soul Survivor de 1998. L’année suivante, le producteur a fourni des rythmes pour le deuxième album de Raekwon, Immobilarity, le premier album d’Inspectah Deck, Uncontrolled Substance, et les membres du Wu-Tang, RZA et GZA, ont participé à l’album solo de Pete, Soul Survivor II, sorti en 2004. Depuis, la fréquence des collaborations de Pete Rock avec le Wu-Tang a augmenté, puisqu’il a assuré la production des deux albums solo de Ghostface Killah en 2006, Fishscale et More Fish (y compris la chanson inédite « Chunky ») ; le deuxième album de Masta Killa en 2006, Made in Brooklyn ; la chanson « PJ’s » de Raekwon et Masta Killa, tirée de son propre troisième album solo, NY’s Finest ; le single « A Yo » de Method Man & Redman’s Blackout ! 2 ; la chanson « Sonny’s Missing », de Only Built 4 Cuban Linx… de Raekwon. Pt. II ; et le morceau « How You Like Me Baby ? », de l’album Apollo Kids de Ghostface Killah.

Kanye WestEdit

Article principal : My Beautiful Dark Twisted Fantasy

En 2000, Kanye West reçoit certains de ses premiers placements de production importants sur le premier album de l’ancien producteur de Bad Boy, D-Dot, Tell ‘Em Why U Madd, y compris la chanson « Ghetto », dans laquelle figure Raekwon. En 2001, West a produit la majeure partie de l’album à succès et très apprécié de Jay-Z, The Blueprint, en appliquant une version améliorée d’une technique mise au point par RZA ; Kanye a depuis révélé que les beats qu’il avait produits avec Just Blaze, un autre producteur du Roc, avaient été créés à l’origine pour Ghostface Killah, avant d’annoncer que Ghostface avait inspiré son son et son style. Au cours des sessions d’enregistrement de The College Dropout, le premier album de West en 2004, l’artiste Ol’ Dirty Bastard, alors membre de Roc-A-Fella, a enregistré un refrain et des chœurs pour la chanson  » Keep the Receipt « , qui a été écartée de l’album mais publiée sur une mixtape.

En 2006, Kanye a participé au remix du single à succès de Ghostface Killah,  » Back Like That « . En 2010, West et Raekwon collaborent à nouveau sur le remix produit par Kanye du single « Runaway Love » de Justin Bieber. Le rythme, produit par West, utilise de manière ludique des éléments de « Wu Tang Clan Ain’t Nuthing ta Fuck Wit ». Après cette chanson, Raekwon a participé à plusieurs morceaux de l’album My Beautiful Dark Twisted Fantasy de West, qui ont été publiés dans la série hebdomadaire G.O.O.D. Fridays du producteur. Lors de la sortie de l’album, Raekwon a participé au titre « Gorgeous » aux côtés de West et Kid Cudi ; en outre, RZA a coproduit le titre « Dark Fantasy » avec West et le producteur No I.D., et est apparu sur le titre « So Appalled » aux côtés de Jay-Z, Pusha T et CyHi da Prince. RZA a également produit la chanson « New Day » avec West, tirée de l’effort collaboratif Watch the Throne de Kanye West & Jay-Z. Plus récemment, Raekwon et Ghostface Killah ont tous deux participé à l’album compilation de G.O.O.D. Music, Cruel Summer. En 2012, lui et RZA ont collaboré sur le titre  » White Dress  » pour la bande originale de L’Homme aux poings de fer.

DJ MuggsEdit

Le producteur de la côte ouest et cofondateur de Cypress Hill DJ Muggs a commencé à collaborer avec le Wu-Tang en 1995, lorsque RZA et U-God sont apparus sur la chanson  » Killa Hill Niggas  » produite par RZA pour Cypress Hill et tirée de l’album III : Temples of Boom. En 1997, Muggs a produit la collaboration entre Method Man et Prodigy intitulée « Bulworth ». En outre, RZA et GZA apparaissent sur son album Soul Assassins I, et GZA sur l’album suivant, Soul Assassins II, sorti en 2000. En retour, Muggs a produit une chanson sur l’album Legend of the Liquid Sword de GZA en 2002, ce qui a conduit Muggs et GZA à enregistrer l’album commun Grandmasters en 2005. La même année, Muggs produit la chanson  » Black Opera  » pour Skillz, avec Raekwon. En outre, GZA a participé à l’album Pain Language de Planet Asia, produit par DJ Muggs, en 2008. En 2009, Raekwon a parlé d’enregistrer de nouveaux morceaux avec DJ Muggs, vraisemblablement pour son album Cuban Linx II, mais rien n’a fait surface jusqu’à ce qu’il apparaisse sur la chanson  » Chase Manhattan  » de l’album Kill Devil Hills de DJ Muggs/Ill Bill.

B-NastyEdit

Fait une apparition importante sur la série de mixtapes Wu-Invasion du DJ officiel de GZA, DJ Symphonys

DJ SymphonyEdit

Article principal : DJ Symphony

J-LoveEdit

L’autoproclamé  » roi des mixtapes « , il est responsable de la plupart des mixtapes affiliées au Wu-Tang et est le DJ officiel de tournée de Ghostface Killah.

Autres artistesModification

Le Fishscale de Ghostface Killah comportait également des travaux de la sensation underground et du producteur de Détroit, Michigan, J. Dilla, qui est décédé peu de temps après la sortie. Cependant, tout comme la musique du producteur a continué à faire surface dans les projets d’autres artistes, plusieurs productions de Dilla créées pour Raekwon ont fait le montage final de l’album 2009 du rappeur. L’année 2009 a vu la sortie du très attendu Only Built 4 Cuban Linx…. Pt. II. L’album fait un usage intensif d’associés de longue date et de courte durée du Wu-Tang, avec des collaborateurs fréquents comme Pete Rock, Erick Sermon et Busta Rhymes, tout en cimentant le statut d’associé de collaborateurs plus récents : à savoir, Beanie Sigel, J. Dilla, The Alchemist et Dr. Dre, qui ont tous travaillé – dans une capacité limitée – avec le Wu-Tang Clan auparavant.

A partir de 2010, le nombre d’affiliés du Wu-Tang a encore augmenté : Capone-N-Noreaga, un duo de rap du Queens, à New York, a signé avec IceH20 Records de Raekwon le 18 février 2010 et a enrôlé le rappeur du Wu-Tang comme producteur exécutif de leur dernier album, The War Report 2. Bun B a également participé à plusieurs chansons avec des membres du Wu-Tang en 2009-10 : après avoir figuré sur Method Man & Redman’s Blackout ! 2, Bun a fait des apparitions sur Only Built 4 Cuban Linx II (Gold Edition) de Raekwon, composé de morceaux coupés du produit original, et est apparu sur le dernier album Reggie de Redman aux côtés de Redman et Method Man.

Depuis 2009, RZA a fait une série d’apparitions aux côtés du groupe de blues rock de l’Ohio The Black Keys :  » Dollaz & Sense  » et  » Tellin’ Me Things  » de l’album collaboratif Blakroc parrainé par Dame Dash, et le single  » The Baddest Man Alive  » de la bande originale de The Man with the Iron Fists. Pharoahe Monch est apparu aux côtés de RZA et d’autres personnes sur le morceau « Wake Up Show Anthem » de 1999, dont la majeure partie utilise le rythme de « Airwaves », un interlude de l’album Bobby Digital in Stereo de RZA. Monch fait également participer Method Man au remix de son single de 1999,  » Simon Says  » ; il collabore également avec RZA sur  » Dollaz & Sense « , et apparaît avec Ghostface Killah et M.O.P. sur la bande originale de L’Homme aux poings de fer, sur le morceau  » Black Out « .