Les premiers monarques écossais

À une certaine époque, l’Écosse était occupée par cinq peuples différents. Les Pictes vivaient dans la grande région située au nord des rivières Forth et Clyde. Les Écossais, originaires d’Irlande, se sont installés en Argyll aux cinquième et sixième siècles. Les Angles tenaient le Lothian, les anciens Britons s’étaient retirés en Strathclyde et, au neuvième siècle, les envahisseurs scandinaves se sont installés dans les Orcades, les Shetland, le Caithness, le Sutherland et les Western Isles.

L’unification de ces différents peuples a commencé au milieu du neuvième siècle, lorsque Kenneth MacAlpin est devenu le roi des Pictes et des Écossais.

Les Écossais allaient devenir dominants sur la majorité du pays, bien que des bases de pouvoir alternatives aient existé jusqu’à la fin du Moyen Âge – par exemple, dans les îles nordiques du Nord des Orcades et des Shetland.

On sait très peu de choses sur nombre des premiers rois jusqu’à la fin du XIe siècle, si ce n’est leur date d’accession (souvent parce que les rois ont gagné leur couronne en tuant d’autres rois) et leur mort (en particulier si celle-ci a été soudaine et violente).

Contrairement à l’Angleterre anglo-saxonne, il existe peu de chroniques littéraires survivantes des premiers souverains d’Écosse. Deux des rois les plus connus – Macbeth et Malcolm Canmore – ont été immortalisés par le Macbeth de Shakespeare sous une forme qui ressemble peu aux événements historiques.

Peut-être que le témoignage le plus éloquent de la vie des premiers rois écossais est l’île d’Iona avec son abbaye et son cimetière, lieu de repos de nombreux rois écossais, irlandais et norvégiens.

Image : Macbeth