Les 4 symptômes qui signifient que votre enfant doit rester à la maison de l’école ou de la garderie

Suivez-moi sur Twitter @drClaire

C’est une décision à laquelle tous les parents sont confrontés régulièrement : garder ou non un enfant malade à la maison.

Cette décision pourrait sembler simple. Si votre enfant est malade, il est évident qu’il ne doit pas aller à l’école ou à la garderie. Mais outre le fait qu’il n’est pas pratique de garder un enfant à la maison à chaque reniflement, garder un enfant à la maison peut être une véritable épreuve pour les parents qui travaillent – et cela signifie qu’un enfant manque l’apprentissage et d’autres activités. C’est donc une décision qui doit être prise aussi judicieusement que possible.

Parfois, la décision est claire. Votre enfant a l’air affreux et vous ne pouvez pas imaginer le faire asseoir, et encore moins l’envoyer quelque part. Mais parfois, les enfants n’ont pas si mauvaise mine et la décision est moins claire.

Voici les symptômes qui signifient que votre enfant doit rester à la maison :

  1. Fièvre. Toute température de 100,4° Fahrenheit (38° Centigrade) est une fièvre, et les enfants ne devraient pas aller à l’école avec de la fièvre. Non seulement la fièvre est le signe d’une infection, mais elle signifie aussi que les enfants répandent des germes à droite et à gauche. Il n’y a tout simplement aucun moyen de savoir si les choses vont s’améliorer ou empirer – et si le fait de leur donner des médicaments peut faire baisser la fièvre, cela ne les empêchera pas d’être contagieux.

La plupart des écoles disent qu’un enfant ne doit pas avoir de fièvre pendant 24 heures avant de retourner à l’école (il n’est pas juste de donner régulièrement de l’ibuprofène ou de l’acétaminophène pour la faire baisser). C’est très raisonnable, mais à des fins pratiques, je pense que 20 heures suffisent, ce qui signifie que si, à l’heure du déjeuner, la fièvre a disparu, je pense qu’ils peuvent y retourner le lendemain.

Et si votre enfant a une température de 99,9 ou 100 ? Officiellement, ce n’est pas une fièvre. Mais en tant que parent, j’ai certainement été appelé par une infirmière scolaire pour récupérer un enfant avec une température de 100, et souvent, cela peut être le signe d’une maladie qui se prépare. Je suggérerais d’aller en fonction de la façon dont votre enfant se comporte ; s’il se comporte mal, le garder à la maison et garder un œil sur lui pourrait être une bonne idée.

  1. Vomissements ou diarrhée. Il est injuste pour tout le monde – pour l’enfant et pour l’école ou la garderie – d’envoyer un enfant qui vomit ou qui a la diarrhée, peu importe à quel point il vous semble bien. La même règle des 20-24 heures s’applique, mais il est bon de demander conseil à votre médecin. Certains virus, comme le norovirus, peuvent être contagieux pendant un jour ou deux de plus. Vous ne voulez pas être le parent responsable d’une épidémie de norovirus dans votre école ou votre garderie, croyez-moi.
  2. Une mauvaise douleur. Si votre enfant a mal au genou ou un léger mal de tête mais qu’il se comporte bien par ailleurs, il est probablement bien de lui donner quelques médicaments et de le renvoyer. Mais si la douleur est plus que légère, ne le faites pas. La douleur est toujours quelque chose que vous devez surveiller. Gardez-les à la maison et appelez plutôt votre médecin.
  3. Toux qui ne s’arrête pas – ou quelque chose de différent concernant la respiration de votre enfant. Si nous gardions chaque enfant enrhumé à la maison pendant les mois d’hiver, il y aurait beaucoup de salles de classe vides. Mais une toux vraiment mauvaise ne fait pas seulement qu’il est difficile pour un enfant d’apprendre ou de jouer, elle justifie aussi un appel chez le médecin, tout comme une respiration qui semble ou paraît différente de d’habitude.

Si vous hésitez, appelez votre médecin pour obtenir des conseils ; vous pouvez toujours emmener votre enfant un peu plus tard si vous obtenez le feu vert. Lorsqu’il s’agit de la santé de votre enfant et de celle de tous les autres enfants à l’école ou à la garderie, il vaut mieux être prudent que désolé.

Imprimer Imprimer

.