Grand Canyon de Yellowstone

Le sentier de l’oncle Tom

Bien que les trappeurs et les prospecteurs qui visitaient la région de Yellowstone aient eu connaissance du canyon, les premières descriptions significatives ont été rendues publiques après l’expédition Cook-Folsom-Peterson de 1869 et l’expédition Washburn-Langford-Doane de 1870.

Lorsque Charles W. Cook a vu le canyon pour la première fois après avoir voyagé vers l’ouest depuis la vallée de Lamar le 20 septembre 1869, il a ensuite écrit ces mots dans son journal :

Je chevauchais en tête, les deux bêtes de somme suivant, puis MM. Folsom et Peterson sur leurs chevaux de selle. Je me souviens avoir vu ce qui semblait être une ouverture dans la forêt devant moi, que je présumais être un parc ou un terrain ouvert. Alors que mon attention était attirée par les animaux de bât, qui s’étaient arrêtés pour manger de l’herbe, mon cheval de selle s’est soudainement arrêté. Je me suis retourné et j’ai regardé vers l’avant depuis le bord du grand canyon, à un point situé juste en face de ce qu’on appelle maintenant Inspiration Point. Je suis resté assis là, stupéfait, pendant que mes compagnons remontaient, et après cela, il m’a semblé qu’il s’était écoulé cinq minutes avant que quelqu’un ne parle.

Un an plus tard, pendant l’expédition Washburn, les 30 et 31 août 1870, le Lt. Gustavus C. Doane décrivit le canyon avec un peu plus de détails scientifiques :

Alors que nous approchions du Grand Cañon, un grondement sourd nous avertit que les chutes sont proches. … J’avais descendu le cañon à un point où le ruisseau rejoint la rivière, précipitée dans une gorge juste au-dessus de sa jonction en une belle cascade de trois chutes, dans l’ensemble 100 pieds de hauteur. Cette cascade fut nommée Crystal Cascade, et le ruisseau Cascade Creek. Dans le lit de la gorge se trouvait une variété infinie de spécimens volcaniques, quartz, feldspath, mica, granites, laves, basaltes, cristaux composites ; en fait, tout, de l’amiante à l’obsidienne, était représenté par des fragments dans le lit de ce ruisseau. Il y avait aussi de beaux spécimens de pierre d’argile, dont nous avons appris par la suite l’origine. Au pied de la gorge et sur la marge du Yellowstone se trouvait un haut promontoire de lave concrétionnée, littéralement rempli de buttes volcaniques. Beaucoup d’entre elles étaient détachées et pouvaient être extraites de la roche avec la main ; une fois ouvertes, elles étaient invariablement creuses et recouvertes de minuscules cristaux de quartz de différentes teintes. Cette formation est rare, mais elle est fréquente dans le grand bassin. De la pointe extérieure de ce promontoire, on peut voir le pied de la chute supérieure du Yellowstone, et j’ai grimpé au sommet pour en avoir une vue. Elle a de la vie, de l’animation, tandis que la plus basse suit simplement son canal ; toutes deux, cependant, sont éclipsées, pour ainsi dire, par les merveilles singulières du puissant cañon en dessous. Celui-ci s’approfondit rapidement ; le ruisseau coule continuellement sur des rapides. … Plusieurs membres du groupe sont descendus dans le gouffre à une courte distance en dessous de la chute, mais n’ont pas pu atteindre son pied. … Les parois du cañon sont en gypse, avec à certains endroits une incrustation de chaux blanche comme neige, d’où les rayons réfléchis du soleil produisent un effet éblouissant, rendant pénible le regard dans le gouffre. Dans d’autres endroits, la roche est cristalline et presque entièrement sulfureuse, d’une couleur jaune foncé, avec des stries rouges, vertes et noires, causées par les percolations d’eaux minérales chaudes, dont on peut voir des milliers de sources, dans de nombreux cas, coulant de becs élevés sur les parois de chaque côté. Les combinaisons de lustres métalliques dans la coloration des murs sont vraiment merveilleuses, surpassant, sans doute, tout ce qui existe en la matière sur la surface du globe. Le sol s’incline vers le cañon du côté opposé ou est, et de celui-ci vers la basse vallée à l’ouest. À trois milles en aval de la chute, le gouffre a une profondeur de 1 050 pieds. À certains endroits, des masses de roches se sont effondrées et ont glissé vers le bas en formant un talus de matériaux meubles au pied ; à d’autres, des promontoires se dressent sous toutes sortes de formes fantastiques, offrant des vues merveilleuses qui dépassent totalement le pouvoir de description. Sur les sommets de ces hauteurs vertigineuses, les mouflons et les élans de montagne se reposent pendant la nuit. … Nous avions descendu le ravin sur au moins quatre milles et, en regardant vers le haut, le mur effrayant semblait atteindre le ciel. Il était environ 3 heures de l’après-midi, et on pouvait voir distinctement les étoiles, tant la lumière du soleil était empêchée de pénétrer dans le gouffre. De grands pins, à l’extrême bord, semblaient avoir une hauteur de deux ou trois pieds. Le cañon, comme nous l’avons déjà dit, était formé de deux bancs, avec un plateau de chaque côté, à peu près à mi-chemin. Ce plateau, d’une centaine de mètres de largeur, ressemblait d’en bas à une simple étagère contre la paroi ; la profondeur totale n’était pas inférieure à 2.500 pieds, et plus probablement à 3.000. Il existe peut-être d’autres canons plus longs et plus profonds que celui-ci, mais sûrement aucun qui combine la grandeur et l’immensité avec la particularité de la formation et la profusion des phénomènes volcaniques ou chimiques.

En 1890, le résident de Bozeman H.F. Richardson (connu sous le nom d’Oncle Tom) obtint un permis pour exploiter un ferry sur la rivière Yellowstone, près de l’emplacement de l’actuel pont Chittenden, et emmener les touristes dans le canyon situé en dessous des chutes inférieures, sur la piste de l’Oncle Tom. Bien que la piste originale n’existe plus, il y a toujours un escalier raide qui descend jusqu’à la base des chutes inférieures et qui est appelé Uncle Tom’s Trail. Uncle Tom’s Trail est une randonnée d’environ 3 miles.

Calcite Spring

Les points de repère importants du CanyonEdit

  • Agate Creek 44°51′01″N 110°21′38″W / 44.85028°N 110.36056°W
  • Art Point 44°43′16″N 110°28′46″W / 44.72111°N 110.47944°W
  • Calcite Spring 44°54′24″N 110°23′42″W / 44.90667°N 110.39500°W* Cascade Creek 44°43′00″N 110°29′58″W / 44.71667°N 110.49944°W
  • Inspiration Point 44°43′31″N 110°28′13″W / 44.72528°N 110.47028°W
  • Grand Vue 44°43′36″N 110°28′48″W / 44.72667°N 110.48000°W
  • Point d’observation 44°43′24″N 110°29′03″W / 44.72333°N 110.48417°W
  • Falaise en surplomb 44°53′44″N 110°23′22″W / 44.89556°N 110.38944°W
  • Point Sublime 44°43′28″N 110°27′39″W / 44.72444°N 110.46083°W
  • Seven Mile Hole 44°45′13″N 110°24′16″W / 44.75363°N 110.40450°W
  • Cascade de cordon argenté 44°43′34″N 110°27′06″W / 44.72611°N 110.45167°W