Formulaire de vérification du loyer (propriétaire)

Le formulaire de vérification du propriétaire est un document utilisé par un propriétaire lorsqu’il vérifie les informations de location précédentes d’un candidat à la location. Le propriétaire demandeur doit envoyer le formulaire au propriétaire actuel ou passé du demandeur afin d’obtenir tous les détails relatifs à la location de l’individu. Ces informations aident grandement le demandeur à prendre des décisions éclairées lors de la sélection d’un locataire approprié ; le formulaire indique l’historique des paiements mensuels du demandeur et d’autres détails liés à sa location (argent dû, plaintes, animaux domestiques, etc.).

Un formulaire de vérification du propriétaire est également désigné comme suit :

  • Formulaire de vérification du loyer
  • Formulaire de vérification du loyer

Affidavit de résidence du propriétaire – Si le locataire cherche UNIQUEMENT à prouver sa résidence.

Un formulaire de vérification du propriétaire devrait être exigé par tout locataire potentiel pour être rempli avec le formulaire de demande de location lors de la demande de location d’une propriété. Suivez les étapes ci-dessous pour apprendre comment obtenir un formulaire de vérification du propriétaire de l’ancien propriétaire d’un locataire.

Etape 1 – Faire remplir au locataire une demande de location

Il est inutile d’envoyer un formulaire de vérification du propriétaire à un ancien propriétaire sans d’abord qualifier un locataire demandeur. La qualification d’un locataire se fait en utilisant une demande de location. Parfois, après avoir vu les résultats d’une demande de location, le propriétaire n’est toujours pas sûr de la décision d’accepter ou de refuser la demande, ce qui nous amène à notre prochaine étape.

Étape 2 – Faire correspondre les informations

Un scénario courant est que le rapport de crédit et les finances d’un locataire sont bons, mais que son historique de location est toujours en doute ou non vérifié. Les propriétaires, en particulier ceux dont les biens sont très demandés, veulent s’assurer que leur locataire est qualifié. En envoyant la lettre de vérification du propriétaire à l’ancien propriétaire du locataire, c’est le meilleur moyen d’obtenir une réponse honnête et de prendre ainsi la meilleure décision quant à l’acceptation ou au refus de la demande du locataire. Avant de l’envoyer, assurez-vous que les informations figurant sur la demande de location correspondent à celles du formulaire de vérification du propriétaire.

Étape 3 – Envoyer avec affranchissement de retour et frais

Pour avoir les meilleures chances de recevoir une réponse, joignez une enveloppe de retour remplie avec affranchissement payé et un chèque. Si vous envoyez cette lettre de vérification du propriétaire, obtenez une petite taxe (non remboursable) du demandeur. Le montant des frais doit ensuite être appliqué au chèque. L’ancien propriétaire sera plus enclin à répondre à cette demande s’il est payé pour le faire. Il suffit de laisser le champ Nom sur le chèque en blanc.

(Vidéo) Qu’est-ce qu’un formulaire de vérification du propriétaire du loyer ?

Comment rédiger

Télécharger en Adobe PDF, Microsoft Word (.docx) ou Open Document Text (.odt).

1 – Le formulaire de vérification de cette page doit être enregistré sur votre ordinateur

Ce modèle peut être facilement obtenu à l’aide de cette page. Repérez les boutons dans la zone de légende de l’image d’aperçu ou les liens ci-dessus. Déterminez le type de fichier avec lequel vous souhaitez travailler (PDF, WORD ou ODT) puis sélectionnez le bouton ou le lien étiqueté avec le type de fichier que vous préférez.

2 – L’introduction nécessitera une certaine préparation

La première tâche que cette paperasse exigera est la date du calendrier qui doit lui être associée. Utilisez le premier espace vierge de cette page (intitulé  » Date « ) pour documenter la date de ce document. Localisez le premier espace vide après la salutation « A qui de droit », puis utilisez-le pour présenter le nom complet du locataire qui a délivré le consentement nécessaire à vérifier par le propriétaire. Le deuxième espace vide est réservé au nom de la personne (ou de l’entité) qui cherche à obtenir des informations concernant le Locataire. Généralement, il s’agit de la partie responsable de la demande de ces documents. Maintenant, utilisez l’espace vide après les mots « …Situé à » pour enregistrer l’adresse du locataire qui doit être vérifiée comme sa résidence. Maintenant, il faut livrer une méthode que le propriétaire peut utiliser pour retourner ce document une fois qu’il l’a rempli. Il est recommandé d’utiliser les espaces après la phrase « …Veuillez envoyer à l’un ou l’autre » pour signaler à la fois un « numéro de télécopieur » et un « courriel » où le propriétaire peut soumettre ce formulaire rempli.

3 – Le propriétaire doit répondre à plusieurs questions pour vérifier le locataire

Une liste simple où le propriétaire peut rapidement confirmer les informations du locataire a été fournie sous l’introduction. Seul le propriétaire qui reçoit cette demande peut répondre à ces questions. La première déclaration permet au propriétaire de confirmer ou de nier la résidence du locataire. Si le propriétaire coche la case  » Oui « , il a confirmé la résidence du locataire. S’il coche la case « Non », alors (pour autant que le propriétaire le sache) le Locataire n’y réside pas. La deuxième déclaration demandera au propriétaire de rendre compte de la situation du locataire en matière de paiement du loyer. Ici, si le Locataire est à jour dans ces paiements, alors la case « Oui » sera cochée. Dans le cas contraire, alors la case « Non » sera cochée. Puis, il sera question de la capacité du Locataire à payer son loyer à temps au cours des 12 derniers mois. S’il est à jour, le propriétaire cochera la case « Oui ». Si le Locataire a été en retard dans le paiement de son loyer (au cours de l’année écoulée), alors il faudra cocher la case « Non » et inscrire le nombre de fois sur la ligne vierge qui suit. Si le locataire a eu plus de trente jours de retard dans le paiement de son loyer au propriétaire, cela sera indiqué par la quatrième question. Si c’est le cas, alors la case « Oui » sera sélectionnée. Les animaux domestiques que le locataire conserve sur son bien loué seront signalés dans la cinquième déclaration si le propriétaire coche la case « Oui ». Il y aura une ligne blanche dans cette zone pour que le nombre, la taille et la race des animaux domestiques du locataire puissent être documentés. Si le Locataire n’a pas d’animaux domestiques, cette déclaration sera marquée « Non ». Maintenant, dans la sixième déclaration, le propriétaire devra indiquer s’il a dû émettre un avis (c’est-à-dire pour retard de loyer, dommages, non-conformité) au locataire au cours de la dernière année. Si c’est le cas, la case « Oui » doit être cochée et la raison de l’avis doit être indiquée dans l’espace prévu à cet effet. Sinon, il faut cocher la case « Non ». La septième déclaration demandera spécifiquement un rapport sur le fait que le propriétaire a dû faire face à des dommages causés par le locataire à la propriété. Une case « Oui » et une case « Non » ainsi qu’un espace blanc pour donner un compte-rendu sur de tels problèmes. S’il y a eu des plaintes visant le locataire que le propriétaire a reçues, alors cela doit être documenté dans la huitième déclaration (avec une marque dans la case « Oui ») et un historique de la nature des plaintes fourni sur l’espace blanc. En outre, le propriétaire peut indiquer si ces plaintes ont été résolues rapidement ou non en cochant la case « Oui » ou « Non » dans la question de suivi. Si aucune plainte de ce type n’a été signalée, le propriétaire devra cocher la case « Non » à cette question et laisser le reste en blanc. Si le locataire a rempli les conditions du bail signé avec le propriétaire, la déclaration suivante devrait comporter une marque dans la case « Oui ». Dans le cas contraire, cette déclaration doit comporter une marque dans la case « Non ». Le propriétaire devra indiquer si le locataire est actuellement un résident qui a récemment donné un avis qu’il allait déménager. Si c’est le cas, la case « Oui » doit être cochée. Dans le cas contraire, la case « Non » devra être cochée. La déclaration suivante demandera au propriétaire de signaler si le locataire a été invité à quitter les lieux par le propriétaire ou par toute personne de son entreprise. Cette déclaration portera la mention « Oui » si c’est le cas. Dans le cas contraire, la case « Non » doit être cochée. Si c’est le cas, notez qu’il y aura également de la place pour une raison à documenter.La question de savoir si le Bailleur devait retenir le dépôt du Locataire (ou une partie de celui-ci) pour payer les dommages sera traitée dans la treizième déclaration. La case « Oui » indiquera qu’une telle action était nécessaire tandis que la case « Non » indiquera que ce n’était pas le cas. Si le propriétaire est au courant que le locataire déménage et que ce déménagement intervient après une expulsion judiciaire, alors la case « Oui » de la quinzième déclaration sera sélectionnée. Dans le cas contraire, la case « Non » sera cochée. Une marque dans la case « Oui » de l’énoncé suivant indiquera que le propriétaire louera au locataire à l’avenir. Dans le cas contraire, il faudra cocher ou marquer la case « Non ». Si le Locataire déménage et que le Propriétaire a reçu le paiement du dernier mois de sa location, alors la case « Oui » doit être cochée. Si aucun paiement n’a été reçu, alors la case « Non » sera cochée. Si le locataire doit de l’argent au propriétaire, alors ce dernier doit cocher la case « Oui » à la dernière question et indiquer le montant dans l’espace vide de cette ligne. Si ce n’est pas le cas, alors la case « Non » doit être cochée. Ce questionnaire ne sera considéré comme exact que si le propriétaire ou son représentant officiel signe la ligne vierge intitulée « Signature du propriétaire (ou de son représentant) et imprime son nom sur l’espace vierge adjacent. Si le propriétaire a envoyé ce document sans une telle signature, il est fortement recommandé de faire une enquête de suivi auprès du propriétaire ou du locataire.

4 – L’expéditeur de ce document doit signer

Une fois l’introduction remplie, vous devrez signer cette lettre avant de l’envoyer. Signez la ligne vierge intitulée « Signature du demandeur » et inscrivez votre nom sur la ligne « Imprimer ».