Encadrement des avant-toits et des râteaux

Pour aider à mesurer et à visualiser les éléments de l'avant-toit, un dessin à taille réelle est réalisé. Ce dessin fournit les dimensions et les distances de toutes les pièces. Le gabarit de chevron que l'on voit sur la photo suivante aide à la disposition.
Pour aider à mesurer et à visualiser les composants de l’avant-toit, un dessin à taille réelle est réalisé. Ce dessin fournit les dimensions et les distances de toutes les pièces. Le gabarit de chevron vu sur la photo suivante aide à la disposition.

Les avant-toits et les chevrons qui surplombent les murs latéraux d’un bâtiment sont essentiels à la vie d’un bâtiment. Le fait d’éloigner l’eau de pluie du revêtement et des garnitures – en particulier des appuis de portes et de fenêtres – peut réduire considérablement la pourriture, les moisissures et une foule d’autres problèmes qui peuvent être causés par l’eau qui ruisselle sur la face du bâtiment. Et en dehors des considérations pratiques, des avant-toits et des râteaux en surplomb bien proportionnés peuvent également constituer un élément de conception attrayant.

Il existe de nombreuses façons d’encadrer les avant-toits et les râteaux. Mon système est simple et permet une fixation solide et positive des éléments en surplomb au bâtiment, ainsi qu’un clouage solide pour les matériaux de finition. J’ai récemment construit une petite dépendance avec un toit à pente de 6 en 12 qui offre un exemple parfait pour montrer le processus que j’utilise pour construire des avant-toits et des râteaux.

Démarrez avec les queues de chevron

Le composant principal de tout détail d’avant-toit est la queue de chevron – la partie du chevron qui dépasse du mur extérieur. Pour déterminer exactement à quoi ressemblera la queue de chevron, je fais toujours un dessin grandeur nature sur une chute de contreplaqué de tous les éléments de l’avant-toit, y compris l’ossature et les matériaux de finition (voir illustration, ci-dessus).

La première chose que je détermine sur le dessin est la largeur totale de l’avant-toit. Pour ce projet, c’était 10 pouces de l’extérieur de la planche de frise à l’extérieur du fascia fini. Après avoir dessiné l’ossature du mur, le revêtement et la frise d’un pouce d’épaisseur, j’ai tracé une ligne de niveau à partir de la face extérieure de la frise et marqué 10 pouces à partir de là. En alignant le bord de mon gabarit sur la marque, j’ai tracé un fil à plomb qui représentait la face extérieure de la frise. À partir de cette référence, j’ai marqué un autre fil à plomb de 3/4 de pouce pour l’épaisseur de la frise, et de 1 1/2 pouce pour une sous-façade de 2 pouces. Cela a établi l’endroit où j’aurais besoin de faire la coupe verticale pour la queue du chevron, qui s’est avérée être à 8 3/4 pouces du mur gainé.

Un simple gabarit de chevron aide à poser les détails de l'avant-toit. Le triangle a le fil à plomb sur une jambe et la ligne de niveau sur l'autre, il est donc également pratique pour dessiner les lignes de coupe. Des informations telles que le nombre de degrés et la longueur de l'hypoténuse dans un triangle de base un sont également incluses pour référence.
Un gabarit de chevron simple aide à poser les détails de l’avant-toit. Le triangle a le fil à plomb sur une jambe et la ligne de niveau sur l’autre, il est donc également pratique pour dessiner les lignes de coupe. Des informations telles que le nombre de degrés et la longueur de l’hypoténuse dans un triangle de base un sont également incluses pour référence.

Pour faciliter le dessin et la pose des chevrons, j’ai utilisé un simple gabarit de chevron que j’ai construit sur place à partir d’une pièce de contreplaqué avec un coin d’usine. À partir de cet angle, j’ai découpé un triangle rectangle à l’inclinaison du toit, en doublant les dimensions de la montée et de la descente afin que le gabarit puisse être utilisé pour couper des chevrons de taille normale. Pour ce toit à pente de 6 pouces-12, j’ai fait une jambe de 12 pouces et l’autre de 24 pouces. Après avoir coupé l’angle, j’ai fixé des bandes de 1×2 le long de l’hypoténuse des deux côtés. J’ai également étiqueté le gabarit avec le pas et l’angle ; je conserve tous mes gabarits et les range pour la prochaine fois que je dois couper un toit avec le même pas.

Pour utiliser le gabarit, il me suffit d’accrocher le 1×2 au bord supérieur du stock de chevrons et j’ai instantanément les deux bords d’aplomb et de niveau pour tracer.

Les queues de chevron peuvent être façonnées au sol à l’aide du gabarit pour tracer le chevron modèle rapidement et avec précision. Mais je préfère couper et installer les chevrons avec seulement la coupe du faîtage et les becs-de-lièvre, laissant les queues longues à couper en place. Après avoir cloué les chevrons, j’ai mesuré à partir du revêtement la distance de 8 3/4 pouces que j’avais déterminée pour le surplomb, et j’ai marqué le premier et le dernier chevron. J’ai tracé des lignes de plomb à partir de ces marques, puis j’ai tracé une ligne à la craie d’un bout à l’autre du toit en traversant les bords supérieurs des chevrons. En utilisant cette ligne claquée comme guide, les queues de chevrons seraient en ligne droite comme une flèche.

Après avoir installé les queues de chevrons en longueur. Ensuite, la coupe d'aplomb est mesurée et marquée sur le premier et le dernier chevron. Un trait de craie accroché entre ces marques aligne parfaitement les coupes d'aplomb sur les queues.
Les queues de chevrons sont installées en longueur. Ensuite, la coupe d’aplomb est mesurée et marquée sur le premier et le dernier chevron. Un trait de craie accroché entre ces marques aligne parfaitement les coupes d’aplomb sur les queues.

En coupant les queues de chevrons par le haut, la saignée s'ouvre naturellement au fur et à mesure que vous coupez, et cela permet aux déchets de tomber sans danger.
La coupe des queues de chevrons par le haut fait que le trait de scie s’ouvre naturellement au fur et à mesure de la coupe, et laisse les déchets tomber sans danger.

Sur chaque chevron, j’ai tracé une ligne vers le bas à partir de la ligne de craie à l’aide d’un Hanson Pivot Square réglé à un pas de 6 pouces-12 (j’aurais également pu utiliser mon gabarit à ce stade ; il faut juste avoir assez de place pour l’aligner sur les queues). L’équerre de pivotement fournit également l’angle, qui est de 26,5 degrés pour un pas de 6 pouces 12. Ensuite, debout sur le dessus du mur, je coupe chaque fil à plomb avec une scie circulaire.

J’aime couper les queues par le haut parce que le trait de scie s’ouvre lorsque la coupe est presque terminée, laissant les déchets tomber inoffensifs vers le bas et loin de la scie.

Les coupes d'aplomb de ces chevrons sont trop longues pour le fascia, donc la hauteur (prise sur le dessin en taille réelle) est mesurée et marquée sur l'extrémité de chaque queue. Une ligne est ensuite mise à l'équerre pour la coupe de niveau.
Les coupes d’aplomb de ces chevrons sont trop longues pour le fascia, la hauteur (prise sur le dessin en taille réelle) est donc mesurée et marquée sur l’extrémité de chaque queue. Une ligne est ensuite quadrillée pour la coupe à l’aplomb.

Les coupes d’aplomb sur ces queues de chevron étaient de plus de 6 pouces de long – trop longues pour le fascia 1×6 que j’avais l’intention d’utiliser. Pour raccourcir la coupe d’aplomb, une coupe de niveau le long du bas de chaque queue était nécessaire. Je suis retourné à mon dessin en taille réelle et j’ai placé le bord extérieur supérieur de la planche de rive 1×6 en ligne avec le haut du chevron. Ensuite, j’ai dessiné la surface finie inférieure du soffite à 1 pouce au-dessus du bas de la fascia. (Cette quantité est arbitraire, mais un chevauchement de 1 pouce m’a toujours semblé correct). L’épaisseur de 3/8 de pouce du matériau du soffite venait ensuite. Cette ligne indiquait également le bas de la sous-fascia.

Le haut de la sous-fascia 2×6 a été biseauté pour poursuivre la ligne de la pente de toit de 6-in-12. Pour m’assurer que la coupe de niveau des queues de chevron n’interfère pas avec l’installation du soffite, j’ai dessiné la coupe à 5 1/4 pouces du point court de la coupe d’aplomb pour fournir un grand dégagement. Après avoir mesuré vers le bas cette distance sur la coupe d’aplomb de chaque chevron, j’ai marqué la coupe de niveau d’équerre par rapport à la coupe d’aplomb et j’ai effectué les coupes à l’aide d’une scie circulaire.

Après la pose de la sous-fascia, on trace une ligne à l'équerre sur le revêtement pour repérer la corniche de fixation du soffite.
Après la pose de la sous-fascia, une ligne est équarrie sur la gaine pour localiser la corniche de fixation du soffite.

Le ledger est laissé long et sera coupé à la longueur voulue lorsque les retours seront construits. Les encoches sous les chevrons permettent au stock de ledger d'être à pleine dimension aux extrémités pour mieux supporter la charpente du retour.
Le ledger est laissé long et sera coupé à la longueur lorsque les retours seront construits. Les encoches sous les chevrons permettent au stock de ledger d’être pleine dimension sur les extrémités pour mieux soutenir l’ossature du retour.

Finir la charpente de l’avant-toit

Après avoir déchiré le haut de la sous-fascia avec une scie circulaire réglée à 26,5 degrés, j’ai affleuré le bord supérieur déchiré avec le haut de la coupe d’aplomb sur les chevrons et j’ai vissé la sous-fascia aux queues de chevrons. Aux deux extrémités du toit, j’ai laissé la sous-fascia dépasser de la largeur prévue des chevrons. Ce porte-à-faux bien ancré permettra de soutenir fermement l’extrémité inférieure du chevron de la barge, ainsi que de soutenir le retour.

Une fois la sous-fascia fixée, j’ai quadrillé à partir du bas de la planche et marqué un niveau de ligne sur le revêtement mural aux deux extrémités du mur. J’ai tracé une ligne à la craie et j’ai ensuite fixé un madrier de 2 par au mur avec le bord inférieur sur la ligne. Dans le cadre de ce projet, j’ai entaillé la corniche pour qu’elle s’insère sous les chevrons afin que les extrémités où l’ossature de retour serait fixée aient la pleine dimension du stock. Comme pour la sous-fascia, j’ai fait dépasser la corniche de la largeur prévue de l’inclinaison aux deux extrémités du bâtiment. La section en porte-à-faux du ledger supportera les retours de râteau.

Des blocs fabriqués à partir de 2x4 se fixent à la subfascia et au ledger pour supporter le matériau de soffite et l'évent de soffite.
Les blocs fabriqués à partir de 2x4s se fixent à la sous-face et au ledger pour soutenir le matériau de soffite et l’évent de soffite.

Parce que j’ai prévu d’utiliser un évent de soffite continu sur ce projet, j’ai ajouté des blocs transversaux pour soutenir les bords intérieurs du matériau de soffite, ainsi que l’évent lui-même. J’ai coupé les blocs transversaux à la bonne taille et je les ai installés à côté des queues de chevrons. L’installation des blocs avant la finition du fascia me permet de clouer à travers le sous-fascia et dans les extrémités des blocs transversaux. Ces blocs peuvent être installés à n’importe quel moment après la pose du subfascia et du ledger ; sur ce projet, je les ai installés après la pose du chevron de barge.

Cliquez pour agrandir.

La partie triangulaire du mur pignon est construite après la pose des chevrons. Les plaques diagonales sont 3 1/2 pouces vers le bas à partir du sommet des chevrons pour soutenir des guetteurs 2x4 pour encadrer le râteau. Une fois les points d'extrémité des plaques localisés, la longueur est déterminée à l'aide d'un triangle de base 1 pour une pente de 6 pouces sur 12, où l'hypoténuse est égale à 1,118 fois la longueur de la base. Une fois le pignon encadré, des guetteurs s'étendent du premier chevron à l'intérieur du mur du pignon vers l'extérieur, par-dessus les plaques, pour soutenir le chevron de barge en surplomb.
La partie triangulaire du mur du pignon est construite après l’installation des chevrons. Les plaques diagonales sont 3 1/2 pouces vers le bas à partir du sommet des chevrons pour soutenir des guetteurs 2×4 pour encadrer le râteau. Une fois les points d’extrémité des plaques localisés, la longueur est déterminée à l’aide d’un triangle de base 1 pour une pente de 6 pouces sur 12, où l’hypoténuse est égale à 1,118 fois la longueur de la base. Une fois le pignon encadré, des guetteurs s’étendent du premier chevron à l’intérieur du mur pignon vers l’extérieur, par-dessus les plaques, pour soutenir le chevron de barge en surplomb.

Cadrage d’un mur de pignon abaissé

L’une des clés pour encadrer le râteau avec mon système est de construire un mur de pignon « abaissé », dont le sommet est de 3 1/2 pouces en dessous du sommet des chevrons. Puis, après la construction du mur, j’installe des  » guetteurs  » 2×4 – des blocs qui s’étendent du premier chevron à l’intérieur de l’extrémité du bâtiment, par-dessus le pignon abaissé, et vers un chevron de barge pour former le râteau en surplomb (voir Le mur de pignon abaissé soutient le râteau en surplomb, ci-dessus).

Pour trouver les points longs de la plaque inférieure du pignon abaissé, réglez une équerre à 5 pouces (3 1/2 pouces pour les belvédères et 1 1/2 pouce pour la plaque supérieure). Faites glisser l'équerre le long du chevron et marquez l'endroit où elle touche le haut du mur.
Pour trouver les points longs de la plaque inférieure du pignon retombant, réglez une équerre à 5 pouces (3 1/2 pouces pour les belvédères et 1 1/2 pouces pour la plaque supérieure). Faites glisser l’équerre le long du chevron et marquez l’endroit où elle touche le haut du mur.

Mesurez et marquez cette distance en bout de mur. Cette marque est l'endroit où se posera le point long inférieur de la plaque du pignon.
Mesurez et marquez cette distance dans à l’extrémité du mur. Cette marque est l’endroit où le point long inférieur de la plaque du pignon se trouvera.

Pour gagner du temps, j’ai ajouté la partie triangulaire « pignon » du mur après que les murs inférieurs aient été construits et élevés. J’ai encadré le pignon tombé avec une double plaque supérieure, et j’ai commencé par trouver les positions extrêmes de la plaque supérieure inférieure. Le bord supérieur de cette plaque se trouvait à 5 pouces sous le sommet des chevrons. J’ai donc réglé mon équerre combinée sur 5 pouces et j’ai fait glisser le guide le long d’un chevron jusqu’à ce que la lame touche le haut de la plaque murale. J’ai marqué ce point et j’ai ensuite mesuré à partir de celui-ci jusqu’à la face extérieure du mur (2 5/8 pouces). À l’extrémité du mur latéral, j’ai mesuré en 2 5/8 pouces, ce qui a marqué le point long inférieur de la plaque inférieure pour le pignon tombé.

Au sommet du chevron, faites glisser l'équerre jusqu'au faîte et marquez où la lame touche.
Au sommet du chevron, faites glisser l’équerre jusqu’au faîte et marquez où la lame touche.

Marque cette distance vers le bas à partir du sommet du faîte. C'est là que se posera le point long supérieur de la plaque du pignon.
Marquez cette distance vers le bas depuis le sommet du faîtage. C’est là que se posera le point long supérieur de la plaque du pignon.

Pour trouver le point long supérieur de cette plaque, j’ai fait glisser l’équerre combinée le long du chevron jusqu’à ce que la lame touche le faîte. Après avoir marqué et mesuré ce point (5 1/8 pouces vers le bas à partir du haut de l’arête), j’ai marqué cette distance le long de l’arête au-dessus du mur d’extrémité. Cette ligne a marqué le point long supérieur de la plaque inférieure du pignon.

Avant de construire le pignon, j’ai marqué et coupé la section de la crête qui se prolonge pour un soutien supplémentaire au sommet du râteau en surplomb, ce qui était probablement exagéré compte tenu de tous les guetteurs qui tiennent le chevron de la barge. Pour couper la faîtière, j’ai pris l’aplomb du mur du dessous, puis j’ai mesuré 10 1/2 pouces pour le surplomb plus le revêtement, et j’ai marqué la coupe verticale. Pour la coupe horizontale, j’ai réglé mon équerre combinée à 3 1/2 pouces (la largeur du chevron de la barge) et je l’ai fait glisser le long d’un des chevrons jusqu’au faîte. Comme précédemment, j’ai marqué l’endroit où la lame de l’équerre touchait le faîte et j’ai mesuré du haut du faîte jusqu’à cette marque. Sur la partie en surplomb du faîte, j’ai marqué et coupé une ligne de niveau à cette distance, moins 1/2 pouce pour permettre à la pente du chevron de la barge de continuer jusqu’au sommet.

Pour construire le pignon, j’ai installé un poteau d’aplomb depuis la plaque supérieure du mur d’extrémité jusqu’au faîte. J’ai confirmé le tracé du pignon en mesurant vers le haut du poteau jusqu’au point d’implantation de la plaque marqué sur le faîte, puis vers l’extérieur du poteau jusqu’au point d’implantation sur la plaque du mur d’extrémité. Comme la montée doit correspondre à la moitié de la descente dans une disposition 6 en 12, ces mesures ont confirmé que la disposition était correcte.

L’étape suivante consiste à déterminer la longueur de la plaque du pignon inférieur, de long point à long point. Pour ce faire, j’ai pris le nombre que j’avais inscrit sur mon gabarit de chevron pour l’hypoténuse d’un triangle de base 1.

Ce nombre est facile à trouver en utilisant une équerre de charpente à l’ancienne. Sous le « 6 » de l’équerre se trouve le nombre 13,42, soit la longueur d’un chevron par pied de course. J’ai divisé 13,42 par 12 pouces pour arriver à 1,118 lorsque la longueur de la base est de 1. Ensuite, j’ai simplement multiplié la longueur de la base (72 5/8, ou 72,625, pouces) par 1,118, ce qui a donné 81,195 (ou 81 3/16) pouces, ou la longueur de la plaque inférieure du pignon, de long-point à long-point.

Pour le point long inférieur de la plaque du pignon, marquez l'angle d'inclinaison sur une extrémité en utilisant le gabarit de chevron. Équerrez le bois et marquez les deux bords.
Pour le point long inférieur de la plaque du pignon, marquez l’angle d’inclinaison sur une extrémité en utilisant le gabarit de chevron. Équerrez-vous en travers de la souche et marquez les deux bords.

Pour couper l'angle aigu, effectuez la coupe des deux côtés de la crosse de la plaque. Une fois la coupe terminée, lissez la surface de coupe avec une ponceuse à bande. Mesurez et coupez la plaque à la longueur voulue en effectuant une simple coupe d'aplomb en haut.
Pour couper l’angle aigu, effectuez la coupe des deux côtés de la plaque. Une fois la coupe terminée, lissez la surface de coupe avec une ponceuse à bande. Mesurez et coupez la plaque à la longueur voulue en effectuant une simple coupe d’aplomb au sommet.

Sur les deux bords d’un 2×4, j’ai tracé des coupes correspondantes de 63,5 degrés (l’angle complémentaire d’un pas de 6 en 12) en utilisant le bord de niveau de mon gabarit de chevron. Cet angle aigu forme le point long de l’extrémité basse de la plaque du pignon. Après avoir coupé le long de ces deux lignes avec une scie circulaire, j’ai lissé la coupe avec une ponceuse à bande. Puis j’ai tiré la mesure de la plaque (81 3/16 pouces) à partir du point long de cette coupe pour marquer le point long de la coupe d’aplomb, que j’ai effectuée sur une scie à onglet.

Après avoir posé les montants du pignon retombant, coupez et installez la deuxième plaque.
Après avoir posé les montants du pignon retombant, coupez et installez la deuxième plaque.

J’ai aligné les extrémités de cette plaque avec les marques sur la plaque du faîtage et du mur d’extrémité, puis j’ai fixé la plaque en place aux deux extrémités. Après avoir vérifié que la plaque était bien droite, j’ai disposé et installé des montants, en les gardant alignés avec les montants du mur du dessous. J’ai fait les coupes angulaires pour le haut de chaque montant avec la scie à onglet réglée à 26,5 degrés et j’ai cloué à travers la plaque pour les fixer au sommet. Pour finir d’encadrer le pignon retombant, j’ai coupé et installé une deuxième plaque supérieure au-dessus de la plaque inférieure.

Les guetteurs 2x4 s'installent au sommet du pignon abaissé, les extrémités étant laissées longues. Ils se clouent au premier chevron, puis se déploient en porte-à-faux pour soutenir le chevron de la barge. Une ligne brisée à travers les extrémités des guetteurs garantit que le chevron de la barge sera parfaitement droit.
Les guetteurs 2×4 se placent au sommet du pignon abaissé, avec les extrémités laissées longues. Ils se clouent au premier chevron, puis se déploient en porte-à-faux pour soutenir le chevron de la barge. Une ligne claquée à travers les extrémités des belvédères garantit que le chevron de barge sera parfaitement droit.

Construction du râteau

Après avoir mesuré et marqué la partie en porte-à-faux de la sous-fascia à 8 1/2 pouces du mur du pignon, je l’ai coupée en place avec une scie circulaire. Sur la plaque du pignon, j’ai tracé les emplacements des affûts 2×4 à 16 pouces de centre à centre. J’ai coupé et installé les affûts un peu plus longs, puis j’ai tracé une ligne sur leurs bords supérieurs à 8 1/2 pouces du mur. Une fois de plus, cette ligne tracée a permis de placer les extrémités des consoles sur une ligne parfaitement droite. Après avoir quadrillé à partir des marques, j’ai coupé les belvédères en place avec une scie circulaire.

Après avoir coupé les extrémités des belvédères, le chevron de barge est installé et l'extrémité est coupée au ras de la sous-fascia.
Après la découpe des extrémités des belvédères, le chevron de barge est installé et l’extrémité est coupée à ras de la sous-fascia.

Avec mon gabarit de chevron, j’ai disposé et coupé à l’aplomb le haut du chevron de barge, laissant le bas non coupé pour le moment. Pour installer le chevron de barge, j’ai poussé l’extrémité supérieure contre le faîte et je l’ai fait passer devant les extrémités des belvédères et de la sous-fascia. Après avoir cloué le chevron de barge à tous ces points, j’ai coupé l’extrémité inférieure au ras de la face extérieure de la sous-fascia.

Encadrement du retour

La corniche laissée en prolongement du râteau a servi de support à l’encadrement du retour. Pour le couper à égalité avec le chevron de barge, j’ai fait l’aplomb depuis la face du chevron avec un petit niveau, et j’ai marqué un fil à plomb sur le ledger.

Avant d'encadrer le retour, descendez à l'aplomb du chevron de la barge et marquez où l'extrémité du ledger sera coupée.
Avant d’encadrer le retour, descendez à l’aplomb du chevron de la barge et marquez où l’extrémité du ledger sera coupée.

Vissez un bloc de 2 par à l'arrière du chevron de barge et au ledger.
Vissez un bloc de 2 par à l’arrière du chevron de la barge et au ledger.

Le bloc assure la fixation de la pièce triangulaire qui comble l'extrémité du retour. La face reste dans le plan du chevron de barge et le bord inférieur s'aligne avec le blocage pour le soffite.
Le bloc fournit la fixation pour la pièce triangulaire qui remplit l’extrémité du retour. La face reste dans le plan du chevron de barge et le bord inférieur s’aligne avec le blocage pour le soffite.

Après avoir coupé la corniche à la longueur voulue, j’ai construit le retour avec des chutes de matériau 2 par. Je n’ai pas perdu de temps à essayer de joindre les matériaux bord à bord. Au lieu de cela, j’ai construit le retour en utilisant des blocs de clouage. J’ai commencé par couper une chute de 2×6 avec un onglet de 26,5 degrés à une extrémité. J’ai tenu cette pièce verticalement, avec l’onglet aligné sur le bord intérieur supérieur du chevron de la barge et un bord contre le rebord, et j’ai marqué le bord inférieur. Après avoir coupé le bloc à la longueur voulue, je l’ai vissé à l’intérieur du chevron de la barge. À l’aide de mon gabarit de chevron, j’ai tracé et découpé une pièce triangulaire qui s’insère sous le chevron et s’appuie sur le côté de la corniche. Cette pièce s’est vissée sur le bloc 2×6 et a construit la surface du retour en plan avec le chevron de barge.

Avant la pose du revêtement de toit, la charpente ouverte permet un accès facile pour fixer le bloc de retour et les clous du soffite de la barge.
Avant la pose du revêtement de toit, la charpente ouverte permet un accès facile pour fixer le blocage de retour et les clous pour le soffite en râteau.

Les dernières pièces à mettre en place étaient les blocs de clouage au-dessus du ledger pour l’arrière du retour, et au bord inférieur du soffite pour fixer le râteau (20). Sans revêtement sur le toit, il y avait beaucoup d’accès pour une installation facile par-dessus et derrière le retour.

Photos de John Carroll

.