Discipline physique et autisme : Un parent demande des conseils

Tous les comportements ont des raisons sous-jacentes. Tout comme nous préparons le dîner parce que nous avons faim, un enfant se comporte mal pour une raison. Une raison courante est de communiquer. Cette motivation est particulièrement fréquente chez ceux qui ont du mal à communiquer avec des mots – ce qui est le cas de nombreux individus atteints d’autisme.

Cinq problèmes courants d’automutilation
Généralement, nous voyons cinq motivations principales derrière les comportements problématiques comme l’automutilation :

Premièrement, certains enfants ont des problèmes médicaux douloureux, comme un mal de dents ou un mal de tête, qui les poussent à se frapper pour masquer ou apaiser la douleur. Je vous suggère de parler avec le médecin de votre enfant si vous soupçonnez que cela peut contribuer au comportement de votre enfant.

Deuxièmement, un enfant peut agir pour  » échapper  » à une situation pénible ou éviter une tâche ou une corvée.

Troisièmement, les personnes autistes se frappent parfois elles-mêmes pour attirer l’attention d’une autre personne.

Quatrièmement, un individu peut utiliser un comportement de détresse pour obtenir quelque chose qu’il désire – qu’il s’agisse d’une nourriture, d’un jouet ou d’un autre article.

Le comportement peut être une tentative plus large d’autostimulation ou d’autosatisfaction. Le bercement est un exemple classique de comportement répétitif d’auto-apaisement fréquent chez les enfants et les adultes atteints d’autisme. Le fait que votre fils se frappe lui-même peut entrer dans cette catégorie de comportements.

Enfin, comme mentionné ci-dessus, votre fils peut imiter votre discipline physique lorsqu’il se frappe.

Une fois que vous et le thérapeute de votre enfant aurez compris pourquoi votre enfant se frappe, vous pourrez travailler ensemble pour trouver des solutions et des comportements de  » remplacement  » plus appropriés.

Par exemple, si la raison sous-jacente est la  » fuite « , je recommande alors de lui apprendre une meilleure façon de demander ou de signaler son besoin de pause. Si le comportement de votre fils est un moyen d’obtenir quelque chose de tangible, je suggère de lui enseigner des compétences d’attente. Nous le faisons souvent à l’aide de supports visuels, comme un tableau d’images « D’abord/ensuite ». La première image montre la tâche qu’il doit accomplir avant de recevoir ce qu’il veut – comme le montre la deuxième image. (Plus d’informations sur le travail avec les supports visuels ci-dessous.)

S’appuyer sur les comportements positifs
Une approche plus positive peut vous aider à aborder à la fois les comportements difficiles qui vous ont conduit à utiliser la discipline physique et l’habitude subséquente de votre fils de se frapper. Je vous suggère de commencer par vous appuyer sur les comportements constructifs de votre enfant. Par exemple, félicitez-le, faites-lui un high-five ou un autre renforcement positif lorsqu’il  » garde de belles mains  » et ne se frappe pas lorsqu’il est frustré.

Recherchez également des moyens plus positifs de montrer à votre fils ce que vous voulez qu’il fasse. Les supports visuels peuvent vous aider à transmettre ce que vous attendez de lui. L’utilisation d’un emploi du temps visuel, par exemple, peut être utile pour que votre enfant sache quand les choses vont se passer dans sa journée. Les supports visuels ATN/AIR-P d’Autism Speaks et la trousse d’outils sur l’autisme peuvent vous aider.

Les tableaux de jetons sont un autre exemple d’outil visuel pour communiquer ce que votre fils doit faire pour gagner quelque chose qu’il veut. Un tableau de jetons (photo ci-dessous) comprend une image de la  » récompense  » avec des jetons qui peuvent être gagnés pour chaque tâche accomplie vers l’objectif. Une fois toutes les tâches accomplies, l’enfant reçoit l’objet représenté sur l’image. Je vous suggère de personnaliser les récompenses en fonction des intérêts de votre enfant. Vous pouvez également vous amuser avec les jetons. Je connais une famille qui a utilisé des photos du héros d’action préféré de son enfant comme jetons.

Je recommande également la trousse d’outils sur les comportements difficiles d’Autism Speaks. Cette trousse d’outils est remplie de stratégies pratiques pour encourager les comportements positifs et enseigner les comportements de remplacement.

En passant de la discipline physique au renforcement positif, je pense que vous verrez de nombreuses améliorations dans le comportement de votre enfant. Faites-nous savoir comment vous vous en sortez avec une note ci-dessous ou en envoyant un courriel à [email protected]

Vous avez d’autres questions ? Envoyez-les à [email protected]