Dihydrogénophosphate de potassium

Chaque ml de cette solution contient 1 mmol d’ions potassium, 1 mmol d’ions phosphate et 2 mmol d’ions hydrogène.

Attardons-y un instant.

Le composé est constitué de K+, 2H+ et PO43-. En fait, il ressemble beaucoup à l’acide phosphorique (H3PO4), sauf qu’un des atomes d’hydrogène a été remplacé par du potassium.

molécule de dihydrogénophosphate de potassiumLe pH à 4,5 ; donc non seulement cette solution est hyperosmolaire (2 osmoles par Kg), mais elle est aussi acide. On serait très contrarié de la voir éclabousser sa coupure de papier. Le contenu total de chaque ampoule est de 1,361 g de phosphate dihydrogéné de potassium par 10mls, ce qui revient à 136,1g de phosphate sec par litre.Contenu d'une ampoule de phosphate dihydrogéné de potassium.

Certains manuels (et plus particulièrement l’IP du MIMS pour le DBL dihydrogénophosphate de potassium) rapportent avec autorité qu’au pH physiologique, la forme la plus nombreuse de phosphate est la forme divalente PO42-, dépassant de 4 à 1 la forme monovalente.

Dans d’autres manuels, c’est l’inverse qui est affirmé.

On suppose que la forme monovalente devrait être la dominante dans le domaine du liquide extracellulaire, étant donné que le pKa de la forme monovalente est d’environ 7,5 et que le pKa de la forme divalente est de 6,2.
La région dans laquelle les acides phosphoriques sont en équilibre avec leur base conjuguée sont des pKa +/-2.

.