Comment fonctionne un appareil de dialyse rénale ?

Pendant la dialyse, le sang du patient passe à travers un filtre externe (un hémodialyseur) qui remplit certaines des fonctions du rein : éliminer les déchets, les liquides en excès et les sels du sang et corriger les niveaux de substances chimiques spécifiques. Les patients sous dialyse voient leur sang filtré plusieurs fois par semaine. Pour faciliter ce processus, les médecins créent une fenêtre dans la circulation sanguine qui permet de prélever et de renvoyer le sang rapidement, efficacement et en toute sécurité. La fenêtre se trouve généralement dans le bras et complètement sous la peau.

Les médecins utilisent l’une des deux procédures suivantes pour créer un accès de dialyse, une fistule ou une greffe. Dans les deux cas, une artère est reliée à une veine pour augmenter le débit sanguin dans la veine. Avec le temps, la veine s’agrandit, transportant plus de sang et facilitant l’accès des techniciens et des infirmières de dialyse à la circulation sanguine.

Pour créer une fistule, le chirurgien relie une artère à une grosse veine proche. Au cours des semaines et des mois suivants, la veine augmente de taille. Si la veine est bloquée ou trop petite pour être utilisée, les médecins créeront une greffe, une connexion entre une artère et une veine en utilisant un tube synthétique au lieu des propres vaisseaux sanguins du patient. Comme les fistules sont construites à l’aide des propres vaisseaux sanguins du patient, elles sont généralement plus durables et plus résistantes aux infections que les greffes.