Charges d’intérêts : Définition, exemple, formule et explication

Définition:

Les frais d’intérêt qui enregistrent dans le compte de résultat se réfèrent aux coûts facturés à l’entité par la banque, le créancier et d’autres prêteurs à la suite de l’emprunt de fonds pour des périodes de temps. Ces emprunts comprennent les obligations, les prêts, les dettes convertibles et les crédits facturés.

Les frais d’intérêt sont partiellement déductibles des impôts et le montant facturé en fonction du taux convenu. Dans le compte de résultat, il est enregistré séparément de l’exploitation si le compte de résultat utilise un compte de résultat à plusieurs étapes.

Mais s’il utilise un compte de résultat à une étape, il est enregistré dans la section des charges. Les charges d’intérêts doivent normalement être payées dans un délai inférieur à 12 mois et le solde restant est enregistré au passif courant du bilan.

Explication:

Les charges d’intérêts ne sont ici ni les charges que l’entité a payées au cours de la période ni les charges à payer que l’entité est prête à payer. Ce sont les charges d’intérêts qui se sont produites et qui doivent être comptabilisées au cours de la période considérée.

Selon le principe de la comptabilité d’exercice. Si toutes les charges d’intérêts qui devraient être enregistrées dans la période sont payées, cela signifie qu’il n’y aura pas d’intérêts à payer dans le bilan.

En revanche, si une partie des charges est payée, alors le montant restant doit être reporté dans le bilan. Dans le compte de résultat, l’IASB a exigé ses enregistrements séparément parce que cela aide le lecteur et les investisseurs à évaluer si le résultat d’exploitation pourrait couvrir les charges d’intérêts ou cela. Et le ratio qui est utilisé pour évaluer cela est le ratio d’intérêt temps.

Les charges d’intérêts sont également utilisées par la plupart des analystes pour étudier le ratio de couverture des intérêts sur la façon dont l’entité pourrait éventuellement gérer les charges d’intérêts en utilisant le bénéfice avant intérêts et impôts.

Si les charges d’intérêts augmentent, l’entité pourrait avoir des difficultés à payer en utilisant le bénéfice. C’est la principale préoccupation des investisseurs.

L’augmentation ou la diminution de ces charges est affectée par le compte de résultat et le bilan dans le même sens que les autres charges.

Par exemple, l’augmentation sera au débit des comptes de résultat et au crédit du bilan. Et la diminution de leur paiement sera au débit des actifs créditeurs du bilan.

Formule et calcul

Il existe de nombreux facteurs qui affectent les dépenses. Ceux-ci comprennent le principe et le taux d’intérêt. Les dépenses peuvent être calculées sur la base de la formule suivante,

Frais d’intérêts = Principe * Taux d’intérêt * Période

  • Le principe est le montant total que l’entité doit à son débiteur
  • Le taux d’intérêt est le taux convenu facturé à l’entité par son débiteur
  • La période peut être quotidienne, hebdomadaire, mensuelle et annuelle

Exemple :

Par exemple, l’entité emprunte de l’argent à la banque pour soutenir son activité commerciale. Le principe du prêt est de 500 000 USD et le taux d’intérêt annuel de 12%. Les charges d’intérêts pour l’ensemble de l’année seront de 60 000 USD.

Pendant l’année, l’entité a payé des intérêts à la banque pour un montant de 40 000 USD et à la fin de la période, les intérêts à payer s’élèvent à 20 000 USD.

Sur la base de cet exemple, les charges d’intérêts qui devraient être enregistrées dans le compte de résultat sont de 60 000 USD. Et le montant qui devrait être déclaré au bilan à la fin de la période est de 20 000 USD.

Il faut les enregistrer dans la section du passif courant si on s’attend à ce que ces dettes soient payées dans les 12 prochains mois. Toutefois, si une partie d’entre elles est censée être payée dans plus de 12 mois, alors cette partie est enregistrée dans le passif non courant.

Les frais d’intérêt sont-ils un actif ou un passif ?

Les frais d’intérêt sont les charges hors exploitation qui ne figurent pas normalement dans le bilan des états financiers de l’entité.

Il s’agit du poste P&L et ne sont présentés que dans le compte de résultat et la note y afférente si la nature et le montant sont importants et que la note est utile au lecteur. Les charges d’intérêts ne sont ni des charges ni des passifs.

Les charges d’intérêts sont-elles des charges constatées d’avance ?

Cela dépend en réalité des opérations réelles de paiement de l’entreprise qui s’allument avec la condition de paiement avec le prêteur. Si l’entreprise paie les intérêts de la période à venir à l’avance au prêteur, alors le paiement sera considéré comme des actifs qui sont classés comme des frais d’intérêts payés d’avance.

Et si les dépenses d’intérêt de la période actuelle vont payer dans la prochaine période comptable, alors l’entreprise doit reconnaître les dépenses d’intérêt dans le compte de résultat et les intérêts à payer dans le bilan.