Bracket cassé ? Recommencez à zéro avec Bettor Bracket

Manger ou ne pas manger avant de s’entraîner ? C’est un débat très controversé parmi les amateurs d’exercice physique. Certains pensent que sauter un repas est un moyen infaillible de brûler les graisses et de perdre plus de poids, tandis que d’autres soutiennent que votre corps a besoin du carburant de la nourriture pour tirer le meilleur parti d’une séance d’entraînement vigoureuse. Il y a certainement des avantages et des inconvénients à chaque approche, et des facteurs comme votre âge, votre sexe, votre mode de vie et votre métabolisme jouent tous un rôle dans la façon dont votre corps réagit à l’activité physique.

Les avantages

Il a été prouvé que faire de l’exercice à jeun permet de brûler davantage de graisses stockées. Des études menées à l’Université de Bath au Royaume-Uni ont révélé que lorsque des hommes en surpoids marchaient pendant 60 minutes à jeun, leur corps activait certains gènes qui augmentaient leur taux de combustion des graisses stockées par rapport à ceux qui faisaient de l’exercice après un petit-déjeuner riche en glucides. Comme l’énergie dérivée des glucides n’est pas facilement disponible si vous n’avez pas mangé, votre corps est obligé de puiser de l’énergie dans d’autres sources.

C’est une bonne nouvelle si vous essayez de vous lancer dans une nouvelle routine de remise en forme. Après une nuit complète de sommeil, votre corps est essentiellement en mode jeûne. Si vous gardez le petit-déjeuner pour après votre course matinale ou votre cours de yoga, vous serez plus à même de brûler vos réserves de graisse et de commencer à perdre quelques kilos.

Les inconvénients

S’entraîner à jeun a aussi ses inconvénients. En sautant un repas avant une activité rigoureuse, votre estomac ne va pas seulement gronder de faim – il aura aussi des crampes plus facilement. Vous risquez également d’avoir des vertiges ou des étourdissements, ce qui augmente les risques de chute ou d’autres blessures graves. Vous pourriez même entrer dans un état hypoglycémique, dans lequel votre taux de sucre dans le sang tombe si bas que vous pourriez perdre conscience et vous évanouir.

  • Plus d’infos sur la santé & WELLNESS
  • La différence entre la construction musculaire et la tonification
  • Commencez votre journée avec ces habitudes saines
  • Déboulonner les mythes courants de la course à pied

La recherche médicale pointe également un autre piège potentiel : s’il n’y a pas de nourriture dans votre système, votre corps ne commence pas nécessairement à brûler les graisses à sa place. Votre corps pourrait en fait commencer à décomposer le tissu musculaire à la place, ce qui entraîne une diminution globale de la masse musculaire à long terme.

Conclusion

Pour tirer le meilleur parti de votre prochaine séance d’entraînement, préparez-vous en mangeant des aliments qui fourniront le meilleur carburant à votre corps. Les glucides complexes, comme les flocons d’avoine hyperprotéinés ou le granola fait maison, vous armeront d’une bonne dose d’énergie pour affronter votre prochaine routine aérobique. Les protéines maigres, comme les noix et les beurres de noix, sont parfaites pour soutenir votre système et vous rassasier pendant votre entraînement.

Prévoyez de prendre votre repas avant l’exercice environ 90 minutes avant de vous engager dans une activité physique. Si vous avez besoin d’une collation plus proche de votre heure d’entraînement, optez pour des aliments légers et faciles à digérer, comme un fruit frais, une barre énergétique, un jus ou un smoothie. Le fait d’avoir quelque chose dans l’estomac avant d’aller à la salle de sport rendra non seulement votre entraînement plus agréable, mais vous aidera également à développer et à maintenir votre masse musculaire pour obtenir des résultats optimaux.