Apprendre la Bible

Presque tous les mots grecs ou hébreux courants seront traduits par plus d’un mot anglais à différents endroits dans la Bible. Il n’existe pas de traduction mot à mot d’une langue à une autre. C’est-à-dire que les mots d’une langue ne correspondent pas parfaitement aux mots d’une autre langue. Comme ces mots sont utilisés dans différents contextes et avec différentes nuances de sens, il faut décider quel mot anglais est le meilleur à utiliser dans chaque cas.

Charité est un cas intéressant dans la Bible du roi Jacques car le passage 1 Corinthiens 13 (qui utilise 9 fois charity) avait été traduit en utilisant le mot amour dans le Nouveau Testament de Tyndale de 1526 – 85 ans avant la traduction du roi Jacques. Il est certain que les traducteurs de la King James ne savaient pas que le mot love aurait pu convenir. Au contraire, ils ont délibérément choisi charité comme mot à utiliser ici. De toute évidence, ils ont jugé important de distinguer certains des usages de agape d’une manière spécifique. Nous allons examiner les Écritures pour voir si nous pouvons découvrir quelles nuances spécifiques du mot sont mises en évidence lorsque le mot charité est utilisé. L’utilisation de l’amour est l’utilisation plus générale et ne sera pas discutée ici en détail.

Une certaine forme du mot charité se trouve dans la Bible 29 fois. Toutes ces références se trouvent dans le Nouveau Testament. En fait, le mot n’apparaît sous aucune forme dans la Bible avant le livre des Romains. Il s’agit donc bien d’un mot du Nouveau Testament. On trouve la charité 9 fois dans 1 Corinthiens 13, ce qui en fait le chapitre de la charité de la Bible. Beaucoup de gens l’ont appelé le chapitre de l’amour (en correction de la Bible King James) ; mais cette distinction va clairement à 1 Jean 4 où l’amour est mentionné 27 fois (à moins que vous n’incluiez les 3 fois où « bien-aimé » est utilisé). En outre, le fait que 1 Corinthiens 13 utilise la charité 9 fois la relie au fruit de l’esprit en neuf parties. Neuf dénote souvent une fécondité spirituelle.

Pour définir la charité de manière scripturaire, nous irons à l’écriture. C’est-à-dire que nous allons observer comment le mot est utilisé dans les écritures et laisser cela être notre autorité finale pour la signification du mot. Notez les points suivants concernant la charité telle qu’elle est utilisée dans les Écritures :

  1. La charité est l’épitomé de la perfection dans la vie chrétienne. C’est la  » plus grande  » des trois vertus permanentes (1 Corinthiens 13:13Et maintenant, la foi, l’espérance, la charité, ces trois-là, demeurent ; mais la plus grande de ces vertus, c’est la charité.
    Voir tout…). Elle est le « lien de la perfection » (Colossiens 3:14Et par-dessus toutes ces choses, revêtez-vous de la charité, qui est le lien de la perfection.
    Voir tout…) et la « fin du commandement » (1 Timothée 1:5La fin du commandement, c’est la charité venant d’un cœur pur, d’une bonne conscience et d’une foi sincère:
    Voir tout…). Des sept choses que Pierre exhorte les saints à ajouter à leur foi, c’est la septième (2 Pierre 1:5-7 Et à côté de cela, en faisant toute diligence, ajoutez à votre foi la vertu ; et à la vertu la connaissance ; et à la connaissance la tempérance ; et à la tempérance la patience ; et à la patience la piété ; et à la piété la bonté fraternelle ; et à la bonté fraternelle la charité :
    Voir tout…). De toute évidence, la vie chrétienne atteint son apogée dans la pratique de la charité. Nous devrions certainement savoir ce qu’elle est.
  2. Mais pour savoir ce qu’est la charité, nous devons savoir ce qu’elle n’est pas. Aujourd’hui, les gens pensent souvent que la charité n’est rien d’autre qu’un don d’argent pour une bonne cause. Cependant, la Bible oppose fortement la charité qu’elle propose à celle, mal comprise, qui consiste à donner des fonds. 1 Corinthiens 13:3 Et quand je distribuerais tous mes biens pour nourrir les pauvres, quand je donnerais mon corps pour être brûlé, et que je n’aurais pas la charité, cela ne me servirait à rien.
    Voir tout… déclare : « Et quand je distribuerais tous mes biens pour nourrir les pauvres, quand je donnerais mon corps pour être brûlé, et que je n’aurais pas la charité, cela ne servirait à rien. » Selon ce verset, il est possible de donner tous ses biens pour nourrir les pauvres et pourtant ne pas avoir la charité. Par conséquent, le don de fonds n’est pas la charité biblique.
  3. La charité biblique peut également être distinguée des autres formes d’amour. Bien que la plupart des dictionnaires disent que la charité inclut l’idée de l’amour de Dieu pour l’homme, rien n’indique qu’elle soit utilisée de cette manière dans la Bible du roi Jacques. En fait, il n’est pas non plus spécifiquement utilisé pour désigner l’amour de l’homme pour Dieu. Bien qu’il y ait quelques passages où le mot pourrait être utilisé en application de certaines de ces formes d’amour, ces passages où le mot est spécifiquement défini ne font jamais référence à l’amour de Dieu envers l’homme ou à l’amour de l’homme envers Dieu.
  4. La charité fait spécifiquement référence à l’amour que nous avons envers les autres hommes. Paul souligne que nous devons marcher  » charitablement  » envers nos frères plus faibles (Romains 14:13-15 Ne nous jugeons donc plus les uns les autres ; mais jugez plutôt ceci : que personne ne mette une pierre d’achoppement ou une occasion de chute sur le chemin de son frère. Je sais, et je suis persuadé par le Seigneur Jésus, qu’il n’y a rien d’impur en soi ; mais pour celui qui estime qu’une chose est impure, pour lui elle est impure. Mais si ton frère est affligé par ton repas, tu n’agis pas charitablement. Ne le détruis pas par ta viande, lui pour qui Christ est mort.
    Voir tout…). Il a fait l’éloge des Thessaloniciens parce que « la charité de chacun de vous tous les uns envers les autres abonde » (2 Thessaloniciens 1:3 Nous sommes tenus de remercier toujours Dieu pour vous, frères, comme il convient, parce que votre foi croît extrêmement, et que la charité de chacun de vous tous les uns envers les autres abonde;
    Voir tout…). Dans 1 Pierre 4:8-9 Et par-dessus tout, ayez entre vous une charité ardente, car la charité couvre la multitude des péchés. Pratiquez l’hospitalité les uns envers les autres sans rancune;
    Voir tout…, Pierre dit aux croyants :  » Et surtout, ayez entre vous une charité ardente, car la charité couvre la multitude des péchés. Pratiquez l’hospitalité les uns envers les autres sans rancune. »

Jean encourageait les saints :  » Bien-aimés, tu fais fidèlement tout ce que tu fais aux frères et aux étrangers ; Ceux-ci ont rendu témoignage de ta charité devant l’église…. » (3 Jean 1:5-6 Bien-aimés, tu fais fidèlement tout ce que tu fais envers les frères et les étrangers, qui ont rendu témoignage de ta charité devant l’Église, et que tu fais avancer dans leur voyage selon la piété, tu feras bien:
Voir tout…). Dans tous ces passages, la charité décrit l’amour des saints pour les autres. La plupart du temps, elle se réfère aux autres croyants : les uns envers les autres, entre vous, envers les frères. Dans un cas (3 Jean 1:5-6 Bien-aimés, tu fais fidèlement tout ce que tu fais envers les frères, et envers les étrangers ; lesquels ont rendu témoignage de ta charité devant l’église : si tu les fais avancer dans leur voyage selon une sorte de piété, tu feras bien :
Voir tout…), elle inclut les étrangers. Mais dans tous ces textes, Dieu fait référence à l’amour particulier que les croyants doivent avoir pour les autres.

Il y a beaucoup de passages qui parlent de l’importance de l’amour en général, mais la Bible parle de la charité pour nous indiquer un type d’amour spécifique. La charité est l’amour envers les autres qui souffre longtemps avec eux et qui est aimable (1 Corinthiens 13:4La charité souffre longtemps et est aimable ; la charité n’est pas envieuse ; la charité ne se vante pas, ne s’enfle pas d’orgueil,
Voir tout….), qui ne se comporte pas de manière inconvenante, ne cherche pas à obtenir ce qui lui convient, ou n’est pas facilement provoquée (1 Corinthiens 13:5Ne se comporte pas de manière inconvenante, ne cherche pas ce qui lui convient, n’est pas facilement provoquée, ne pense pas au mal;
Voir tout….) ; qui ne se réjouit pas de l’iniquité des autres (1 Corinthiens 13:6Ne se réjouit pas de l’iniquité, mais se réjouit de la vérité;
Voir Tout…) ; qui supporte, croit, espère et endure (1 Corinthiens 13:7Porte tout, croit tout, espère tout, endure tout;
Voir Tout…). C’est la grâce qui prouve que le croyant est mûr dans sa foi et sa pratique. Que le Seigneur nous donne à tous plus de charité.